Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


Rodolphe Macia vous "emmène au bout de la ligne"...

Publié par Valou076 sur 9 Avril 2012, 08:35am

Catégories : #littérature

... C'est un livre que j'ai vu "circuler" (sans faire de jeu de mots), à plusieurs reprises sur la toile "Je vous emmène au bout de la ligne. Tribulations et secrets d'un conducteur de métro."

 

je vous emmène au bout de la ligneRodolphe Macia est agent de la RATP, conducteur de métro sur la ligne 2, qui relie Nation à Porte Dauphine. Ce livre nous permet d'entrer de l'autre côté du premier wagon, dans la cabine du conducteur. Qui est-il ? Quel image avons-nous de lui et surtout...quel image a-t-il de nous, nous les touristes à Paris, ou eux les Parisiens dans leur train-train métro-boulot-dodo ?

Vingt ans de boîte à la RATP, ce n'est pas rien. Et pourtant, bien souvent nous ne voyons que l'agent en grève, manifestant dans les rues, ou le contrôleur qui verbalise alors que, pour une fois, vous ne prenez pas de ticket... Rodolphe Macia bouscule ces stéréotypes, et dégage un portrait humain, malicieux et drôle de ce métier de conducteur de métro.

Les anecdotes se distinguent au fil des stations, nous suivons Rodolphe le long de la ligne 2, mous arrêtant à chaque station pour nous laisser conter une part de son quotidien souterrain. Ainsi nous apprenons que l'on pouvait choisir sa ligne, qu'un conducteur peutne rouler que sur une ligne, qu'il connait comme sa poche...Celles avec des passages à ciel ouvert sont convoitées, car elles permettent de prendre un peu l'air, de voir a lumière du jour de temps à autre...

Ainsi, nous passons du passager pressé de prendre la rame de métro, "sautant" littéralement dans le wagon alors que l'alarme se déclenche, il y a les SDF, ceux qui font la manche, les desespérés se jettant sous une rame de métro alors qu'elle arrive à la station, il y a les piquets de grève, aussi...

A la fin de son ouvrage, l'auteur demande directement à ses lecteurs quel est le regard qu'ils portent sur son métier, une fois les dernières pages lus, et espère au fond de lui que cette image a un peu changé...

Je dirai que le pari est gagné, et ne donne qu'une envie, de mieux regarder ceux qui conduisent les métros parisiens, mais aussi d'ailleurs, ainsi que les chauffeurs de bus, les contrôleurs, les vendeurs..chacun a son histoire à raconter, et Rodolphe Macia a le mérite de parler, non seulement de son métier, mais de ce qu'il aime dans son quotidien au coeur des sous-sols parisiens...

Cet homme aime son métier, et nous amène nous-même à le voir autrement, à fouiller un peu plus les rapports humains qui peuvent être établis entre cet homme, seul dans sa cabine, et les centaines de passagers se tassant dans leur rame et ne rêvant que d'une chose, en sortir au plus vite. 

Dans un monde où tout le monde doit avancer à 100 km/h, il est bon de pouvoir s'arrêter pour souffler un peu, et écouter le message des autres, et chercher aussi à un peu mieux les comprendre. 

"Pour vous le métro est un moyen de transport pratique, rapide et fiable ; il y a toujours une station à proximité de votre destination, et désormais, c'est à peie si vous avez besoin de sortir la carte de la poche de votre veste ou de votre sac à main.

Pour vous le métro n'a pas de visage. Ce sont des trains des voies, des quais, des couloirs, des bouches, des barrières et des portillons, des tableaux lumineux qui décomptent les minutes, des buzz métalliques à l'entré de la statin et des sonneries de fermeture des portes [...]

Pour vous ceux qui font le métro n'existent que quand ça ne va pas, les jours de grève, de retard ou d'nterruption de trafic pour cause de colis suspect.

Pour moi le métro est un travail. Je ne prends pas le train pour aller au boulot, le train est le boulot.

Je suis un visage du métro.

J'ai choisi d'écrire ce livre pour tous ceux qui prennent la ligne 14, montentà lavant pour avoir la sensation de piloter le métro. J'ai choisi d'écrire ce livre pour tous ceux qui, le temps d'un tour, aimeaient être à la place de Chouchou, avec moi dans la cabine.

J'ai choisi d'écrire ce livre parce que, si pour vous métro signifie "routine", pour moi le quotidien est fait d'innombrables aventures." p.14 - 15.

Cet ouvrage est très intéressant, et se lit d'une traite...C'est un bon démarrage pour mon défi STAR, en route depuis aujourd'hui, à l'instigation de Liyah...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Hélène Choco 10/04/2012 15:30


J'avais vraiment aimé ce livre! On perd complètement la sensation d'anonymat en le lisant. On sent qu'on est observé dans le métro... et qu'en cas de problème, quelqu'un est là... Coup d ecoeur
pour moi!

Valou076 11/04/2012 11:59



oui en effet, ça donne une toute autre vision du métro...sans ^tre un coup de coeur, ce livre était un plaisir à lire !



Aifelle 10/04/2012 07:32


J'en ai entendu parler à la radio, et çà m'a paru très intéressant, c'est rare que les métiers comme celui-là puissent s'exprimer. Et c'est bien d'avoir l'envers du décor.

Valou076 10/04/2012 09:19



en effet, l'envers du décor est chouette à découvrir, et de sacrés découvertes sont au programme pour celui qui lit ce livre...



Sophielit 09/04/2012 20:48


Merci pour ce billet ! Ravie que le "voyage" t'ait plu !

Valou076 10/04/2012 09:18



De rien ! j'ai oublier de préciser de qui venait ce livre d'ailleurs, il faut que je rectifie cet oubli !



My Little Discoveries 09/04/2012 12:07


Ce livre m'intriguait, je ne sais pas si je le lirai mais en tout cas merci pour ce billet! ;o)

Valou076 10/04/2012 09:17



pas de quoi...ça fait pas de mal de sortir d'un genre de lecture, et de s'attaquer à quelque chose de différent...



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents