Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


La Part des flammes, de Gaëlle Nohant

Publié par Valou076 sur 1 Août 2016, 20:00pm

Catégories : #littérature, #paldété, #gaellenohant

La Part des flammes, de Gaëlle Nohant

Aujourd'hui, lundi 1er août 2016, je clôture ma deuxième semaine de congés d'été. Les jours passent à une vitesse folle, entre balades, découvertes, lectures, et aussi quelques moments plus difficiles, que je tairai ici (Je me vois juste mal dresser un tableau 100% joie !).
Cette période de congés, comme vous l'avez vu il y a quelques jours ici, sont l'occasion pour moi de faire plier - un peu ! - ma gigantesque PAL, qui est plus gourmande que moi devant un rayon pâtisserie, et qui ne cesse de se gaver de nouveau romans derrière mon dos (commet ça je suis responsable aussi ?!)

Ainsi, La Part des flammes, de Gaëlle Nohant, faisait partie des dix titres choisis pour agrémenter mes vacances. Après m'avoir attiré l’œil pendant des mois, la déferlante d'avis positifs sur la toile a eu raison de moi et de ma détermination.

Nous sommes à la fin du XIXe siècle, à Paris. En mai 1897, le Bazar de la Charité est l'occasion pour tout le gratin de la population parisienne de se faire voir tout en faisant une bonne action pour leurs œuvres. La noblesse est au devant de la scène.
Nous y rencontrerons trois femmes ! la duchesse d'Alençon, petite sœur de la princesse Sissi, dévouée à ces bonnes œuvres, Violaine de Raezal, femme veuve qui a du mal à se remettre de la mort de son époux, et Constance d'Estingel, récemment sortie du couvent, et introduite depuis peu dans le monde.
Ce grand rendez-vous de la noblesse vire au drame quand un soudain et volent incendie embrase l'entrepôt du Bazar, détruisant tout sur son passage, et faisant de nombreuses victimes. Un drame qui scellera le destin de ces trois femmes, et de tant d'autres touchées par ce terrible fait divers.

La Part des flammes, de Gaëlle Nohant

Ce roman était fait pour me plaire. Si le bandeau "Downton Abbey à Paris" était ultra-racoleur et tape-à-l'oeil, la période du récit, le cadre et les personnages ne pouvaient que m'attirer, et je me surprends d'avoir attendu aussi longtemps avant de craquer en librairie.
Et le charme a tout de suite opéré ! Si je ne m'attendais pas à croiser la famille Grantham à la française au coin d'une page, j'ai adoré me plonger dans le quotidien de ces familles d'une aristocratie que je ne peux qu'imaginer, avec une vie faite de diners, de visites, rencontres et jeux d'alliances pour assurer la descendance noble.
Avec ce grand incendie, c'est tout un monde qui est touché, et principalement les femmes, premières victimes de ce fait divers qui s'est réellement produit au cœur de Paris.
Lire La Part des flammes, c'était un peu pour moi comme m'embarquer dans une machine à remonter le temps, à la découverte d'une période de l'histoire de France que j'adore.

Je ne veux pas trop en dire, pour laisser aux nombreux lecteurs à venir de découvrir cet univers. Je redis une nouvelle fois combien j'ai adoré cette histoire, suivre ces femmes avant et après le drame qui transformera le quotidien de toutes ces femmes ayant survécu au grand incendie.

Pour l'histoire des trois principales femmes du récit, celle des autres, le miroir reflétant une image d'une certaine société parisienne, le contraste entre le peuple de Paris et sa bourgeoisie... ou encore cette téléportation à la fin du XIXe siècle... Je ne peux que vous conseiller ce roman pour vos vacances. Avec un petit plus pour le personnage de Violaine, que j'ai adoré, vraiment, pour son courage, et sa façon bien à elle de vivre dans un monde qui n'attend qu'une chose, la faire sortir !
Comme vous l'avez compris, je suis conquise. Et je ne suis pas la seule, comme vous pourrez le constater chez George.

Commenter cet article

Miss Alfie 14/09/2016 15:57

Je suis un peu circonspecte sur le parallèle commercial avec "Downton Abbey", mais c'est clairement un très bon roman !

Valou076 18/10/2016 23:11

c'est un choix assez peu judicieux, le livre se suffit à lui-même.

Alex-Mot-à-Mots 13/08/2016 20:34

Une lecture qui m'avait plu, également.

Valou076 18/10/2016 23:12

Ce roman est bien plébiscité.

Estellecalim 02/08/2016 08:09

Je lis ton billet en diagonale, je le lirai sans doute cet hiver :)
C'est vrai que le bandeau est quand même bien aguicheur, mais il y avait eu quelques billets mitigés il y a quelques mois. Du coup, ça m'avait refroidi et j'avais préféré attendre. Les bons billets reviennent, c'est chouette !

Valou076 18/10/2016 23:13

et alors, il est lu ce roman depuis tout ce temps ? :)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents