Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


Il est de retour, de Timur Vermes

Publié par Valou076 sur 1 Mars 2015, 12:13pm

Catégories : #littérature

Il est de retour, de Timur Vermes

Il s'agit ici d'un de ces livres qui ne pouvaient passer inaperçu, sur les tables des libraires. Dès sa sortie, mon regard s'est arrêté sur cette couverture. Blanche avec ces quatre mots "Il est de retour", figurant un carré étroit au centre de la couverture, et surmonté d'une forme faisant penser à une mèche. Pas de doute, il s'agit d'un roman autour d'Adolf Hitler.

Et dans un contexte particulier. Non content de susciter des éternelles interrogations sur la date et le lieu de sa mort "v'la t'y pas" que le dictateur se réveille sur un terrain vague de Berlin, en 2011 ! Et là, c'est le drame !

Que peut bien faire et penser Adolf Hitler dans un pays dirigé par une chancelière, un pays où il croise des Turcs, installés dans la capitale. Un pays où l'on ne parle pas de reconquête de l'Europe, et de cet espace vital qu'il a lui-même tenté de construire avant de se faire écraser par les Alliés et les Soviétiques...

Autant de questions, qu'un Adolf paumé ne cesse de se poser, tandis que les personnes autour de lui le voient comme un illuminé déguisé en Hitler. Et bien oui, qui aurait idée en 2011 de se dire que le vrai Hitler se trouve en face d'eux ?! C'est de cette façon que Timur Vermes lance sa réflexion : et si les extrêmes revenaient demain avec leurs idéologies nauséabondes, réagirions-nous ?

Il est de retour, de Timur Vermes

Et là ça foire direct ! Je ne vois pas d'autres manières de le dire, l'auteur foire carrément son sujet et m'a laissé sur le bord de route, le pouce levé, à attendre d'être emportée dans sa théorie.

Car il n'est pas le premier, ni le dernier, à tenter sa chance en écrivant sur le thème du nazisme. Sujet O combien difficile, et qui peut très vite partir en live. Et c'est le cas ici. Timur Vermes semble oublier un point de détail relativement important : personne n'a oublié ce que pouvait être le nazisme, et encore moins les horreurs qui en découlent. Dans ce roman, il commence déjà par quelque chose de complètement improbable, sans justification, ni éclaircissement. Comment peut-on alors le prendre vraiment au sérieux et suivre son raisonnement ? Sérieusement, vous y croyez au retour d'Hitler, quasiment 70 ans après sa mort, frais comme un gardon, et prêt à en découdre avec le monde contemporain ?!

Autre point de détail, un homme ressemblant comme deux gouttes d'eau à Hitler, et vêtu d'un uniforme nazi, peut-il vraiment déambuler dans les rues berlinoises sans finir avec des forces de l'ordre sur le dos ?

Continuons sur notre lancée : les chaines télévision sont certainement en plein dérapage intellectuel pour trouver l'émission qui fera de l'audience, mais laisseraient-elles vraiment un résidus d'Hitler sortir des discours qui, à bien y regarder, sont identiques à ceux que l'on peut retrouver dans les archives des années 1930. Même si l'audimat est un argument de poids, n'y a-t-il donc aucun journaliste qui fait des recherches, personne qui pourrait être choqué par ce qui passe sur la chaîne TV ?

Oui j'ai lu le livre dans son intégralité, non, je n'y ai pas cru une seconde et l'auteur m'a agaçée.

Agacée aussi par, une nouvelle fois, ce phénomène littéraire que je ne comprends pas, ces traductions en masse d'un roman censé révolutionner l'esprit des lecteurs et les bousculer dans leurs acquis. Moi, ce qui me bouscule, c'est une exagération à l'extrême, truffée d'incohérences, qui rend le discours complètement inutile.

Pour moi, s'il y a bien un livre dans le genre qui m'a bousculé une fois dans ma vie de lectrice, c'est bien La Vague, de Todd Strasser, qui a le mérite de vraiment faire réfléchir, voire de faire peur. Très court, ce roman est également meilleur que son adaptation au cinéma, certes très bonne, mais qui a été plus loin dans la violence pour faire passer le message. A mes yeux, le roman a lui seul est ce qu'il y a de plus efficace !

Et vous, quel est votre regard sur ce roman de Timur Vermes, et sur les romans traitant de cette thématique en général ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Elodie 04/03/2015 12:01

Halala Val, j'adore quand tu te lâches sur un livre :) Même si entre George et toi, vous me donnez de moins en moins envie de lire ce livre qui pourtant avait l'air prometteur. Je vais vous faire confiance sur ce coup ! Bises :)

Valou076 04/03/2015 23:01

Bravo ! Tu luttes bien ^^

sous les galets 03/03/2015 07:16

rho la la, ce livre la blogo l'a reçu en masse l'été dernier, avec les billets complaisants qu'on imagine. pour moi, et franchement ton billet confirme ça, ce livre cherche à se faire remarquer à sortir du lot en brandissant les épouvantails des années 30 sous couvert de dénoncer la radicalisation des esprits. Franchement il y a quelque chose de malhonnête, dans le titre, dans la couv et dans le propos. Il n'y a aucune chance que je le lise mais ton billet me fait du bien.

Valou076 04/03/2015 23:00

C'est déjà ça ! Je suis surtout contente de l'avoir emprunté et non acheté. Sinon je me serais maudite !

Miss Léo 02/03/2015 23:47

Moi aussi, j'ai été déçue par ce roman, qui ne tient pas la route sur la longueur (le postulat de départ était pourtant intéressant). D'ailleurs, je n'ai même pas écrit de billet...

Valou076 04/03/2015 22:59

Ah oui ? Dommage !

Aifelle 02/03/2015 09:58

Il ne m'a jamais tentée, ça tombe bien ! Je ne vois pas l'intérêt de le sortir de sa tombe celui-là, on en a assez de nos jours qui ont envie de jouer les petits Hitler.

Valou076 04/03/2015 22:59

C'est certain ! L'idée pouvait être bonne si elle avait été mieux traitée !

Estellecalim 01/03/2015 22:12

Quand j'étais ado, j'avais lu un roman où l'auteur expliquait qu'adolf n'était pas mort, qu'il se cachait dans une base secrète en Finlande... C'était drôle au moins.

Valou076 04/03/2015 22:58

Là malheureusement ça devait être drôle... C'est loupé !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents