Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


Quai d'Orsay, tome 1 & 2, par Blain et Lanzac

Publié par Valou076 sur 27 Mai 2013, 07:21am

Catégories : #bande dessinée

Quai d'Orsay, tome 1 & 2, par Blain et Lanzac

J'en avais déjà parlé il y a quelques mois, les Affaires Etrangères représentent un univers qui, il y a quelques années, me fascinait. Je faisais mon mémoire de Master sur l’ambassade de France à Berlin, dans les années 1930, et, dans mon coin, je regardais les compétences requises pour travailler dans cet univers. Etant du genre à croire en moi vaille que vaille, l'aspect "trilingue-balèze en culture G-incollable en affaires politiques mondiales" m'a fait tout de suite changer d'avis. A mon grand regret.

Quand j'ai vu cette bande dessinée pointer son nez, c'est ce souvenir de mes années fac qui est revenu à moi.On peut dire que j'ai attendu longtemps avant de me décider à lire ces deux volumes, enfin !

Je peux dire un grand merci au personnel de la médiathèque Simone de Beauvoir, à Rouen, qui a su, sans le vouloir, placer ces deux bandes dessinées bien en évidence, me permettant enfin de les découvrir.

Le premier volume est une plongée directe dans les couloirs du Quai d'Orsay, aux côtés d'un jeune nouveau, Arthur Vlaminck, embauché pour rédiger les discours du ministre des Affaires Etrangères, Taillard de Vorms.

De suite, cette plongée est déroutante, à 100 km/h. Le ministre est une pile électrique, qui part dans de grands discours, bourrés de métaphores et de citation d'Héraclite (chaque chapitre est rehaussé d'une citation de cet auteur antique.) Aucun doute possible, le ministre, par sa physionomie, sa carrure, fait automatiquement penser à l'un de nos anciens ministre du Quai d'Orsay : Dominique de Villepin.

Bourré d'anecdotes, se présentant comme un miroir du quotidien des bureaux diplomatiques, la situation d'urgence, la gestion de crise, ou la gestion d'une phrase malheureuse, certaines scènes m'ont fait rire aux éclats. Ce premier tome est décidément au niveau de mes espérances, je me suis régalée.

A noter, l'histoire du stabilo jaune à la pointe sèche, la rencontre avec le prix Nobel de littérature, ou encore l'arrivée sans tambour ni trompette du ministre, alors que son second demande de ne pas être dérangé, sous aucun prétexte.

Quai d'Orsay, chromiques diplomatiques, Dargaud

Quai d'Orsay, chromiques diplomatiques, Dargaud

Quai d'Orsay, tome 1 & 2, par Blain et Lanzac

Autant je me suis vraiment marrée sur le premier volume, que le deuxième, probablement par son côté plus factuel, en reprenant les bases de la crise de la guerre en Irak (ici avec Lousdem), m'a laissé plus neutre, les événements se déroulant devant moi ressemblant à ceux suivis lors de la décision des Etats-Unis de rentrer en guerre contre l'Irak.

Je ne dis pas que ce second tome n'est pas intéressant, loin de là. C'est avec plaisir que l'on retrouve toute l'énergie survoltée d'un patron que l'on ne voudrait vraiment pas avoir face à nous. Ses remarques sur l'ONU, la politique des Etats-Unis, ses grandes envolées avec de nouvelles images symboliques à utiliser jusqu'à la lie...tout cela fonctionne. Il n'en reste pas moins que ma préférence va pour le premier tome, plus frais, plus cinglant, irrésistiblement drôle.

Je prend pour exemple, l'emportement du ministre face à la question de l'Otan, et qui s'exclame dans un restaurant que de toute manière, lui-même ne comprend rien au système de l'Otan...de la part d'un ministre des Affaires Etrangères, c'est très drôle (ou inquiétant, au choix !).

A l'issue de cette lecture, je me suis interrogée sur l'utilisation de l'image de Dominique de Villepin. Est-ce que la personnalité de cet homme politique se retrouve dans l'énergie envahissante de celui présenté ici. Était-il du genre à partir dans de grandes envolées lors de réunions de cabinet ? Était-il aussi méticuleux sur ses discours ?

En ce qui concerne ces deux bandes dessinées, je les recommande à ceux qui sont curieux des Affaires Etrangères, et qui s'intéressent un peu à la politique. Quand on aime pas du tout, je pense que ça peut être plus difficile à passer. Et encore, s'il ne fallait lire q'un des deux, sans aucun doute, je recommande le premier, avant tout. Je pense même vouloir me l'acheter à un moment donné, car il mérite de garder une place chez moi...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

George 28/05/2013 21:35

Je n'ai trouvé que le 2ème tome à la Biblio Muni, j'espère que ce n'est pas trop embêtant de le lire sans avoir lu le premier. D'après ce que tu écris je pense que le 1er tome me plairait plus, mais bon pas le choix et comme ça faisait longtemps que je voulais découvrir cette BD je vais me contenter du 2ème tome pour l'instant !

Valou076 29/05/2013 11:15

disons que le premier permet de voir l'arrivée du rédacteur...et de comprendre le rôle de certains personnages, mais après l'un peut se lire sans l'autre ;-)
bonne lecture !!

Estellecalim 27/05/2013 18:20

Je n'ai lu que le deuxième, mais tu relances mon envie de lire le premier. Il va falloir que je le réserve à la médiathèque ;)

Valou076 27/05/2013 18:25

Le premier est génialissime, j'ai adoré ! réserve !

Alex-Mot-à-Mots 27/05/2013 14:52

Un tome 3 est-il prévu ?

Valou076 27/05/2013 18:25

je ne sais pas du tout, c'est une question, que je me posais en terminant le 2nd tome, justement !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents