Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


Vous voulez connaître le quotidien d'un journaliste?

Publié par Valou076 sur 28 Juin 2011, 12:31pm

Catégories : #Le livre du mois

... découvrez des anecdotes sympas sur le monde de la presse écrite avec Les imperfectionnistes de Tom Rachman.

les-imperfectionnistes

Mon petit livre du mois, choisi par moi, et rien que moi... ça faisait un moment que je ne vous avais pas présenté mon grand format du mois, pas un e ceux qui m' été envoyé ou prêté...

Celui-ci me tapait dans l'oeil depuis un moment, et quand je l'ai acheté début juin, je savais qu'il n'allait pas prendre indéfiniment la poussière. Pourquoi? Parce que c'est vrai, ce n'est pas souvent que je vois des romans dont l'intrigue se passe au coeur du monde de la presse écrite, mettant en avant les différents métiers contenu au sein d'une même rédaction...

Quatrième de couverture :

Ils sont pathétiques, ils sont incompétents, ils sont harcelés par le destin- bref ils sont irrésistibles. Eternels abonnés à l'infortune, les onze "imperfectionnistes" de ce roman choral se croisent tous les jours, sans presque rien savoir les uns des autres, dans la salle de rédaction d'un anonyme quotidien international basé à Rome.

Un très incapable directeur de publication, petit-fils de l'énigmatique fondateur du journal; un correspondant à Paris au bout du rouleau et prêt à tout pour vendre un article; un préposé aux nécrologie frappé par une tragédie aux conséquences inattendues; un pigiste débutant au Caire, vampirisé par un reporter sans foi ni loi; ou encore une vieille lectrice un peu trop scrupuleuse, à qui sa fidélité sans faille a coûté vingt ans de retard sur l'actualité...

Exubérant de vitalité et saisissant de vérité humaine, ce premier roman magistralement orchestré, en narrant les mésaventures de ces quelques "chiens écrasés" de l'existence, compose aussi une fresque d'un demi-siècle sur les coulisses d'un univers rarement exploré par la fiction, celui de la presse.

Que dire de plus par rapport à ce résumé, pour une fois, efficace et juste...

Tout d'abord que j'ai apprécié la lecture de ce ouvrage, sa structure autour des différents personnages...mais il n'est pas, malgré tout, le meilleur livre que j'ai lu. Il manque juste l'effet coup de coeur on dira, mais dans l'ensemble ce fut un bon moment.

J'ai particulièrement apprécié cette multiplicité d'histoires, mais au sein du même lieu, revoir les différents personnages comme figurants de la vie d'un de leurs collègues pour ensuite en revoir un autre au devant de la scène et faisant référence au sujet présenté auparavant tel un autre figurant de sa vie. De plus, comme il est indiqué dans al quatrième de couverture, il s'intercale entre les différents portraits, l'histoire même de la rédaction servant de décor aux récits, sa naissance et son évolution dans le monde de la presse, avec en tronc commun l'histoire du créateur du journal, celui au sommet de la hiérarchie.

S'ajoute à celà la présentation du corps de la rédaction, chaque personnage a sa fonction bien à lui, et présente ainsi la structure même du journal, qui ne dépend pas uniquement des journalistes mais aussi de bien d'autres petites mains travaillant à la mise en page, la correction, les nécros...En lisant ces pages vous partez à la rencontre de Lloyd Burko, le correspondant à Paris et complètement à côté de la plaque (Dieu sait si ça arrive !), la secrétaire de rédaction complètement mise de côté, Herman Cohen, le correcteur le plus intraitable...

Tout cela rythmé par d'excellentes phrases qui m'ont bien fait sourire telles que :

"Léo, correspondant à Rome d'un quotidien de Chicago, avait acquis une matrise parfaite des clichés du journalisme ; sous sa plume, on trouvait à tout bout de champ des pavés jetés dans la mare, des affaires qui faisaient couler beaucoup d'encre, et des hommes politiques qui caracolaient en tête des sondages" (p.41)

ou encore : 

"Internet est à la presse, ce que le klaxon est à la musique." (p. 323)

Au-delà de ce portrait du journalisme, Tom Rachman présente en même temps dans cet ouvrage cette sorte de déconnexion entre le travail en rédaction et la vie quotidienne. Le quotidien du journaliste est son journal, les prochain sujet à traiter, le stress du chronomètre avant le bouclage. Cette vie n'a rien à voir avec celle chez soi, mais parfois, il peut être difficile de concilier les deux vies. 

Au final, nous pouvons nous poser la question sur ce que l'auteur pense lui-même de ce qui est son métier. Eprouve-t-il du remords en regardant l'heure à laquelle il rentre chez lui? Est-il comblé? Sa vie privée est-elle touchée, rognée par cet univers si lourd dans le quotidien?

Pourquoi finalement ce n'est pas un coup de coeur pour moi vous me direz, au vue de tous ces avis positifs?

Peut-être que j'en attendais plus encore sur l'univers journalistique, suite à la lecture du résumé. Je ne dis pas que le sujet s'éloigne facilement, mais il me semble que les rapports humains à caractère privés (amour, désamour...) ont une part vraiment importante dans l'ensemble du récit...mais bon, peut-être que c'est un "pinaillage" oubliable...allez je vous avouerais que "oui", car il est indéniable que j'ai aimé la lecture de ce roman...

Partez à la découverte de la vie d'une rédaction quotidienne !

Commenter cet article

DeL 28/06/2011 22:13



Je l'ai eu plusieurs fois en main à la librairie sans jamais l'acheter, mais tu me donnes envie, merci !



Valou076 28/06/2011 23:49



pas de quoi.... c'est un exercice agréable de commenter ses lectures pour les autres...et je pense vraiment qu'il vaut la peine d'être acheté, en passant outre le tarif grand format...


c'est inéressant aussi de rencontrer des nouveaux auteurs, sortir des "best-sellers commis d'office"...



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents