Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


Vanessa Schneider se penche sur "Le pacte des vierges"...

Publié par Valou076 sur 19 Novembre 2011, 16:06pm

Catégories : #littérature

... en s'appropriant un fait divers relaté en 2008, dans une revue américaine.

le-pacte-des-vierges-vanessa-schneider "A la fin de l'année scolaire, , le lycée de Gloucester (Massachusetts) comptait 17 jeunes filles enceintes [...]. La moitié d'entre elles - toutes ont moins de seize ans - ont avoué avoir fait un pacte pour avoir leurs bébés et les élever ensemble."Time Magazine, 18 juillet 2008

Curiosité de cette rentrée littéraire, l'auteur m'était inconnue, comme beaucoup, et j'avais lu une ou deux références dans des revues littéraires sur ce roman, peu de temps avant sa sortie, si je me souviens bien...

Ce roman faisait partie d'une liste de récits tournant essentiellement autour de l'enfance, avec des narrateurs hauts comme trois pommes, qui donnent à leur manière leur vision du monde et de leur famille...J'avoue que je n'étais pas vraiment emballée à la base, seul un seul de ces romans se démarquait, il s'agissait du Pacte des vierges

Récit très court, très rapide à lire, c'est ce qui est à retenir en premier. Je dis récit et non roman, car s'il ne s'agit pas des minutes d'un entretien avec quatre des jeunes futures mamans, mais ce n'est pas non plus une manière romancée de développer leur parcours...

Nous assistons dans notre lecture à des rencontres et des entretiens entre le narrateur (l'auteur qui devient investigateur pour l'occasion) et quatre adolescentes, entre 14 et 16 ans : Lana (la meneuse), Sue, Kylie et Cindy. Ces quatre filles enceintes parlent de leur grossesse, mais sans trop en dire..;qui est le père? Y a-t-il eu ou non un pacte entre toutes ces jeunes filles ? Pourquoi enceintes à cet âge ?

Ce que je peux retenir de ce livre, c'est une similitude dramatique entre ces quatre filles, leur vie de famille sinistrée, un manque total d'informations concernant la contraception, le manque de moyens pour des contrôles médicaux...et cette innocence détruite par  la grossesse elle-même, car si le rêve d'avoir un enfant était présent au moment de sa conception, les difficultés de la grossesse rendent le tableau un peu moins rose : prise de poids, nausée, et tout ce qui s'en suit...

Le roman n'est pas une révélation en soi, mais il n'est pas non plus inintéressant..peut-être dommage au final que le roman soit si court, et les événements un peu précipités...

Pour poursuivre sur cette lancée,j'ai lu il y a quelques jours un reportage dans un hebdo local de Basse-Normandie, traitant justement de ces grossesses pendant l'adolescence...et javoue que moi j'en suis malade de voir ça...

A 25 ans je ne me vois pas faire de gosse maintenant, mon avenir professionnel est encore incertain, et je refuse de réduire ma vie à des couches à changer, et des biberons à préparer...Voir une interview d'un maman de 18 ans dire, "je veux pleins d'enfants, si j'avais pu en faire plus tôt je l'aurais fait, et dès que ma fille marche, j'en fait un deuxième !" ..je ne sais pas vous mais moi mes cheveux se dressent sur ma tête !

Cette fille ne voit plus ses ami(e)s, ses parents, a dû arrêter ces études, et donc n'a pas de diplôme...j'avoue que je ne comprend pas...Pourquoi ? Toucher les alloc' ? Se plaire à vivre aux crochets de l'Etat ? Brrr j'en ai froid dans le dos...

Enfin bref, si le roman est court, il n'empêche pas de se poser des questions sur les bonnes raisons de faire un enfant si jeune...Car au-delà de la grossesse, il y a tous les risques autour... Le livre de Vanessa Schneider a le mérite de ne pas laisser défiler un tableau sans noirceur, ne montrant pas que les côtés roses et gentillets de la grossesse...En ce qui me concerne, je n'en ai principalement retenu que les aspects négatifs...

Merci à Sharon de m'avoir permis de découvrir cet ouvrage, en le faisant voyager jusqu'à moi...

Cette lecture est ma 6e participation au challenge 1% de la rentrée littéraire...on tient le bon bout !

1% rentrée 2011

6/7

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Sharon 20/11/2011 18:40


Je suis contente que ce livre t'ait interpellé. J'ai découvert récemment une autre raison (sordide) pour faire un enfant si jeune : la grand-mère peut ainsi être nommée tutrice de l'enfant et,
dans certaines communes, toucher un revenu supplémentaire. 


Maintenant... ma grand-mère avait 39 ans et mon grand-père 44 quand ma mère est née, et elle n'a jamais souffert d'avoir des parents "vieux". Elle trouvait même que sa mère avait l'esprit plus
jeune que sa soeur aînée.

Valou076 21/11/2011 10:01



ma petite soeur est née quand mes aprents avaient 40 et 45 ans...avec 18 ans d'écart par rapport à l'aîné, et je peux te garantir que d'avoir trois générations d'enfants dans le foyer, fait que
mes parents sont toujours jeunes, et plus en contact avec les jeunes que certains qui restent à ronchonner dans leur fauteuil !



L'irrégulière 20/11/2011 11:03


C'est vrai que ce roman fait beaucoup réfléchir, notamment sur la question de la maternité... 

Valou076 21/11/2011 09:57



beaucoup d'interrogations en effet, quelques jours plus tard j'y pense encore...comme quoi...c'est un sujet qui intrigue encore beaucoup....



Anne 19/11/2011 22:30


Heureusement qu'il y a de tous les styles dans la maternité, tu te rends compte si toutes les femmes attendaient 35 as, un boulot stable, assez de fric, etc etc, tous les enfants auraient des
parents âgés, quelle horreur ! Certains se sentent prêts et vivnt très bien d'être parents jeunes (maman ET papa) avec une dose d'inconscience qui fait peut-être un peu frissonner, mais
heureusement ! Cela dit, une grossesse non désirée (même par des filles "sensées"), ça peut être dramatique, c'est sûr.

Valou076 21/11/2011 09:56



c'est clair...ce que je ne supporte pas par contre, c'est qu'une personne de plsu de 50 compare son époque avec l'actuelle. En lisant l'article de presse dont je parle plus haut, mon collègue de
boulot ne comprenait pas que ça me choque et me sortait "moi à 20 ans j'ai eu mon premier enfant..." ça n'a rien à voir, on ne peut pas comparer son époque et la notre en ce moment...



Mia 19/11/2011 18:39


Ta critique me donne envie de découvrir cet ouvrage !


Je pense qu'être mère jeune est un choix et pas toujours totalement insensé !!!!


Une de mes cousine a eu son premier à 16 ans !


Elle a maintenant 4 enfants, elle est super heureuse dans son couple et épanouie dans sa vie de famille ! Certes elle ne bosse pas, son mec oui, sa famille l'aide, mais je peux te jurer qu'il n'y
a pas plus heureuse !


Perso, je ne me serais pas vu mère à 16 ans, j'ai eu ma première à 25 ans et à 32 ans, j'ai deux enfants magnifiques que j'aime plus que tout !


La grossesse, l'envie d'un enfant varie vraiment d'une femme à l'autre mais je pense qu'il faut respecter les choix de ses mères ados ! Certes foutent leur vie en l'air, peut-être, peut-être pas,
quand tu seras maman, tu verras les choses surement differemment ! Bizzz

Valou076 21/11/2011 09:54



peut-être, mais bon c'est aussi et avant tout l'insécurité de notre époque, d'un point de vue financier, qui me fait dire que c'est vraiment un risque incroyable... même si ma vie n'est pas mon
travail avant tout...je ne pourrais pas me résoudre à une vie uniquement chez moi, à élever des enfants et faire le ménage... trop libre pour m'imposer ce rythme de vie...



Asphodèle 19/11/2011 17:13


J'aime beaucoup cette journaliste (comme George !), on ne la voit plus guère et c'est dommage. Je partage ton avis sur ces grossesses adolescentes et inconscientes ! J'ai le cas de ma nièce sous
les yeux (maman à 18 ans) et au-delà de la grossesse, c'est l'éducation de la petite qui est en jeu maintenant, ballottée à droite à gauche par des parents encore enfants eux-mêmes ! Un enfant,
même quand on a mûri ce n'est pas tous les jours facile, alors à 16 ans, c'est de la folie douce !

Valou076 21/11/2011 09:51



je n'arrive pas à concevoir l'idée qu'il est possible de faire un gosse à cet âge...dnas le monde où l'on vit maintenant, il faut franchement assurer ses arrières, à mon sens...et sans diplôme
nous avons aucune chance (déjà avec....)...bref ça me dépasse !



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents