Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


Retard pour le jury...

Publié par Valou076 sur 4 Mai 2011, 22:27pm

Catégories : #littérature

...cinquième roman qui relance la machine grâce à Dephine Coulin et son Samba pour la France.

Lorsqu'il avait été enfin seul, et libre, en descendant de l'autocar qui l'avait emmené du sud de l'Espagne au Nord de la France, Samba avait regardé autour de lui et c'était la France, c'était Paris, alors il avait marché, marché le long des bâtiments du passé. Ses chaussures étaient minables et trouées, mais le ciel était jaune, les murs brillaient dans la lumière du soleil qui tombait; et il était au centre du monde. Il savait que cela ne durerait peut-être pas, mais il était heureux d'être là, et cela rendait ces minutes encore plus précieuses. 

Dix ans plus tard, il était toujours ébloui par la lumière des quais. 

Même derrière les barreaux, même les menottes aux poignets, il aimait la France. 

C'était un patriote.

Roman différent des précédents (ouf !) par le thème, ainsi que le personnage principal, Samba Cissé, parti de son pays d'Afrique, le bac en poche, dans l'espoir d'un avenir meilleur dans la capitale française. Lire ce roman, c'est se plonger, plus qu'on ne le pense, dans un fait d'actualité, traitant des immigrés, ces sans-papiers qui se font rejeter par un pays, qui se font reconduire chez eux, par le premier vol charter à destination de la Côte-d'Ivoire, de l'Irak...tous ces pays en souffrance où la violence est reine. 

Samba est un optimiste, un de ceux qui croit encore en la bonne fortune parisienne, à cet avenir meilleur qui le fera revenir plus tard, tel un vainqueur, dans son pays natal. Il reste optimiste malgré le fait qu'il paie avec son oncle, plus de 700€ de loyer pour une cave extrêmement humide, dans un immeuble vétuste, ilne fait que les métiers dont aucun français ne voudrait, jusqu'au tri des déchets du tout Paris. Mais cet amour pour la France terni peu à peu, alors que sa demande de renouvellement de carte de séjour est refusé, et quand-enfin me direz-vous-il ouvre les yeux sur le comportement du Français vis-à-vis de toutes ces persones croyant encore, non pas au rêve américain, mais au rêve occidental. Samba découvre les camps de rétention pour sans-papiers, les procédures administratives qui finiront par le rapatrier d'un moment à l'autre...jusqu'où peuvent-ils encore croire gagner ce combat contre une bureaucratie tortueuse...

Beaucoup moins de difficultés à lire ce livre, même s'il ne s'agit pas non plus 'un sujet qui me tient à coeur. Le militantisme par écrit n'étant pas mon fort, je  ne dirai pas que je me suis sentie investie par ce sujet et prête à faire entendre ma voix face à un tel traitement que l'Homme inflige à son congénère. Cela m'éclaire un peu plus, par contre, sur tous ceux que nous voyons vendant leur camelote sur les terasses de café, ou leurs roses dans les restaurants. Cette exploitation d'enfants pour se faire de l'argent sur leur dos en les laissant presque mourir de faim, je peux dire que cela a le don de me mettre hors de moi. 

Ouvrage intéressant à découvrir en tout cas, relevant un peu l'intérêt que m'a apportée la sélection d'ouvrages pour ce jury, que je ne pourrais suivre jusqu'à son terme à cause des nouvelles distances entre mon travail et la librairie. Je renouvelle une fois encore ma pensée comme quoi, rien de tel que de choisir ses propres lectures...

(Ces distances m'ont même permis de ralentir la cadence en achat de livres, il est temsp que je me penche un peu plus sur ceux que j'ai déjà...)

samba-pour-la-France.jpg

challenge le tour du monde

France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents