Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


Photographies, quête de soi, catastrophe chimique...

Publié par Valou076 sur 8 Juin 2011, 12:40pm

Catégories : #littérature

... trois destins se croisent et se mêlent, découverte des terres de l'Inde avec Le livre rouge, de Meaghan Delahunt.

Le livre rougeDélicieuse rencontre avec ce premier ouvrage de Delahunt publié en France. Rencontre orchestré par la très ingénieuse Masse Critique de Babelio. Un merci au passage à l'organisation, car autant vous l'avouer, je n'y croyais pas du tout quand j'ai tenté ma chance, et la surprise était grande à l'annonce de cette coup de bol!

"Trois personnages se croisent en Inde. Françoise, une photographe australienne, est venue à Bhopal dans le cadre d'une recherche sur les suites du drame de cette ville où, vingt ans plus tôt, une fuite de gaz toxique dans l'usine de l'Union Carbide a tué des milliers de gens. Ils se sont croisés sans se connaître des années auparavant, il y a Naga, un réfugié tibétain dont la famille est morte dans la catastrophe et Arkay, un voyageur écossais qui a trouvé refuge dans le bouddhisme. Ils étaient tous les trois pleins de promesses et d'espoirs.

Françoise rassemble des photographies de leurs vies dans ce Livre rouge. Ces photos racontent leurs histoires d'amour, de lutte et de transformation-elles révèlent les gens qu'ils ont été et ce qu'ils vont devenir, les vies qui s'entrelacent et se séparent. Ecrit dans une langue colorée, imaginative et évocatrice, c'est une méditation sur les relations entre l'Orient et l'Occident, la fascination qu'exercent sur les étrangers l'Inde et sa complexité, un regard aigu sur la responsabilité individuelle et collective et les manières d'être dans ce monde."

Débuter la lecture de ce roman à trois voix, c'est ne plus le lâcher jusqu'à ce que la fin soit lu. Partez  dans les sacoches de la photographe australienne, sur les épaules de ce jeune Tibétain ou dans le trouble de l'Ecossais, direction Bhopal, terre saccagée par une catastrophe chimique, telles que nous les connaissons dans ces lieux, en Inde.

Françoise se rend sur place, vingt ans après la catastrophe, pour voir ce que sont devenues ses terres infestées, et la population décimée ou malade des suites d'une fuite d'un gaz mortel. Le fond de l'histoire est vrai, il existe bien des femmes victimes de Bhopal qui ne peuvent plus enfanter, ou qui deviennent gravement malades. C'est l'occasion pour elle également d'aller au-delà de ce qu'elle fuit, une nouvelle rupture avec un homme dont elle partagé huit ans de sa vie, et une nouvelle fois une vie de femme solitaire. Sa particularité qui les rend, elle et ses clichés, si unique est sa capacité à entendre les couleurs, et voir les sons.

Naga a connu cet événement et y a perdu toute sa famille. Autrefois au service d'une famille, il l'avait quitter pour partir à la recherche de ses parents, sans pouvoir les retrouver dans la masse de personnes tuées par cette fuite. Par la suite il deviendra moine bouddhiste et constituera un dossier rassemblant toutes les conséquences de cet événement, comme pour dresser toutes les preuves à l'ancien propriétaire de cette usine en friche. 

Arkay est perdu, il ne sait trouver sa place où qu'il aille et panse ses blessures passées, ses doutes, par l'alcool. La culpabilité toujours à son comble, il se réfugie également dans le bouddhisme pour retrouver sa voie, ce chemin qui le mènerait à une vie bonne et juste.

Ces trois personnages n'ayant aucun lien à part leur lieu de vie ou de séjour, vont se croiser sans se voir ou se reconnaître, avant de tisser petits à petits des liens, des partage de connaissances et des confessions pour mieux comprendre un monde où ils se sentent perdus, esseulés.

Lire ce roman, c'est partager un peu de route avec ces trois personnages et tenter soi-même de trouver la réponse à ce qui semble nous manquer, ou ce qui nous pèse. Chaque personnage apporte sa part de réponse ou au contraire d'interrogations, tout en entrainant le lecteur dans ses faces cachées de l'Inde. Au-delà des clichés touristiques apparaissent les traces du quotidien, découvrez la vie en Inde, celle des intouchables et des misérables, celles des moines vivants pour vénérer Bouddha, mais peut-être aussi à la quête d'un rédemption. et se souvenir de Bhopal, de ses milliers de personnes tués ou mourantes suite à une catastrophe humanitaire, sans recevoir d'aide au moment des faits ou des années plus tard, pour pouvoir se soigner.

Le livre rouge, vous allez me demander pourquoi ce titre? Il s'agit d'un album d'images, de clichés sur la vie à Bhopal et en Inde, et où, comme Françoise il ne s'agit pas de voir l'image, mais de la retrouver à travers les mots décrivant ces clichés...Au fil des chapitres, le lecteur retrouve fréquemment des pages blanches auxquelles seule une description d'une photographie apparait, moyen pour l'auteut d'aider la personne ayant le livre à la main de pouvoir, elle aussi voir la couleur des mots, comme Françoise.

Une lecture vraiment instructive, qui m'a permis de voir de nouveau des images de l'Inde. Et qui a confirmé mon goût pour les récits se déroulant dans les terres indiennes...et ma contradiction me fait ajouter que ce n'est pas un pays où j'aimerai aller...pourtant...bizarre non?

Merci à Babélio de m'avoir permis de découvrir ce roman magnifique...en espérant renouveler des rencontres aussi enrichissantes et dépaysantes.

Pour en voir plus à propos de l'ouvrage, cliquez sur la couverture pour faire une visite chez Babelio !

 challenge le tour du monde

Australie

Commenter cet article

Kathel 09/06/2011 17:50



Je l'ai noté ce roman, il semble à lire !



Valou076 10/06/2011 12:57



il est un coup de coeur, et en effet je te le recomande, c'est tellement bon de voyager par la lecture.. (moins cher que les billets d'avion aussi !)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents