Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


Ouverture des frontières...

Publié par Valou076 sur 15 Février 2011, 00:36am

Catégories : #J'ai vu au cinéma...

et Rien à déclarer !

rien-a-declarer-affiche.jpg Vendredi soir, séance ciné au programme. j'avais décidé qu'il était temps de regarder un film à une horaire qui me permettrait de rentrer autrement qu'à pied (oui ça m'arrive d'être fainéante), et rien de mieux dans ce cas que le dernier Dany Boon, programmé une bonne dizaine de fois par jour dans mon multiplexe. Deux semaines après sa sortie dans le Nord, et la première semaine passée dans le reste de la France, il ne fait pas encore compter regarder le film en ayant une place libre à côté de soi pour y poser manteau et sac. 

Pourquoi suis-je allée le voir? Car tout le monde en parle, la promo a été dantesque, et malgré Poelvoorde que j'apprécie moyennement, je voulais voir la nouvelle histoire que Dany Boon allait nous raconter. 

L'histoire se passe en 1993, alors que les postes frontaliers vivent leurs dernières heures grâce à l'ouverture de l'espace Schengen. Le Ch'ti le plus connu de tous nous emmène à la frontière franco-belge (ou belgo-française selon la nationalité des lecteurs!), à la rencontre du douanier français Mathias Ducatel (Dany Boon) et de son hmologue belge Ruben Vandevoorde (Benoît Poelvoorde). Ce dernier maudit les Français, les exècre et ne les nomme que par le nom d'un fromage qui pue(les camemberts). Sa haine viscérale et intergénérationnelle l'entraîne dans des situations délicates, entre le bouchon transfrontalier, et l'intervention contre le trafic de drogue dans le cadre d'une brigade internationale. 

A côté de cela, le brave Mathias n'a rien fait de mieux que de tomber amoureux de la soeur du douanier belge, et doit le lui annoncer, s'il veut l'épouser. D'où la naissance d'un travail en commun, parsemé d'embûches et de blagues racistes, entre ces deux hommes. 

Bilan des courses? Un film détente, des bons fous rires sur la plupart des scènes, même les moments vus 50 fois lors des bandes annonces font encore rire...

Mais...car hélas, il y a un "mais", les lourdeurs s'installent et font de temps à autre grincer des dents. Ruben est marrant dans sa "connerie" mais il ne faut pas abuser non plus, la drogue dure coulant à flot, ouais, mais encore...

Poelvoorde est fidèle à lui-même me concernant, lassant, exécrable, et j'aimerai baisser le volume sonore de sa voix. 

Dany Boon, quant à lui, est toujours aussi attachant, il donne envie que ça se finisse bien pour son personnage aux yeux de cocker...Il signe ici une comédie permettant à ses spectateurs de renouer un peu avec le rire, dans une période ne prêtant pas toujours à sourire...mais certaines situations poussées à l'extrême m'ont fait penser avec nostalgie à son précédent Bienvenue chez les ch'tis, plus léger et avec plus de saveur...

Si j'ai vu deux fois son premier long-métrage au cinéma, j'attendrais que celui-ci me soit proposé au programme TV pour le revoir...

Commenter cet article

Lys 16/02/2011 23:32



Poelvoorde, je crois qu'on l'aime ou pas du tout. Pas d'entre deux avec lui.


Beaucoup ont placés les Ch'tis très haut. Moi j'ai aimé ce film mais, sans plus.


Du coup, je n'ai pas été déçue de celui-ci puisque je ne l'ai en rien comparé à un éventuel "chef d'oeuvre" précédent.


Je suis entrée dans l'histoire immédiatement et n'ai pas "décroché" comme cela m'arrive de temps en temps avec des films qui pourtant au final m'ont plu mille fois plus que celui-ci.


Comme quoi, décrocher à un instant ne veut pas dire que tout est perdu si on raccroche rapidemment toutefois.


Rien à déclarer aurait peut-être plus eu sa place en téléfilm, je le concède mais j'aime trop Benoît Poelvoorde pour ça (ah, les goûts et les couleurs !) ;-)



Valou076 17/02/2011 11:37



oui je pense que le format téléfilm aurait été suffisant...les ch'tis m'ont plus pour la simplicité de l'histoire, et le caractère attachant du personnage.mais la je sais pas pourquoi, je ne
comprend pas pourquoi il fallait autant pousser à l'extrême certains faits pourrien à déclarer...c'est regrettable...mais bon..l'erreur est humaine!



Mamé 15/02/2011 15:16



Bonjour Val je n'ai pas eu l'occasion d'aller voir le film ,mais j'ai eu le même son de cloche au magasin.


Bises Mamé



Valou076 15/02/2011 18:57



ouais, c'est dommage de faire autant de bruit pour quelque chose somme toute assez banal...drôle oui, mais banal...



Mademoiselle Coquelicot 15/02/2011 11:18



Je l'ai vu aussi et je suis assez d'accord avec ta critique, à une exception près : j'adore Benoit Poelvoorde!


Mais globalement, j'ai trouvé ce film "long", j'ai complètement décroché à certains moments, je n'étais pas embarquée dans l'histoire ... .


Dommage.



Valou076 15/02/2011 18:58



ça ne m'a pas vraiment marqué la longueur, je n'y ai pas prêté attention...mais par contre c'est vrai que je n'ai pas été transporté dans les péripéties du film...il y a eu également eu des
moments d'observation passive des évènements...



gg 15/02/2011 10:19



Je devais aller voir le discours d'un roi ce soir mais vu gazole et frida j'y vais pas (surtout gazole, j'en suis à un plein (onéreux) tous les 5 jours)


snif..


J'espère qu'il passera ici, d'autant qu'au delà passe à des heures pas du tout pratiques !



gg 15/02/2011 09:24



En fait frangine, "Bienvenue chez les ch'tis" était son 3ème, avant il avait fait "la maison du bonheur" (je n'avais tenu que 5 minutes, Daniel Prévost est insupportable).


Quand même envie de voir celui-là, Poelvoorde me fait rire..



Valou076 15/02/2011 10:13



arf ouais, bon ben toujours est-il que rien à déclarer, ça vaut plus une soirée TV pour éviter qui veut gagner des millions...rigolo mais sans + pour une virée ciné!



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents