Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


"Ne lâche pas ma main", de Michel Bussi

Publié par Valou076 sur 1 Avril 2013, 20:38pm

Catégories : #littérature

Ne-lache-pas-ma-main.jpgMichel Bussi. Un nom qui ne m'est pas inconnu, depuis un moment déjà. Professeur à l'université de géographie de Rouen, l'auteur de ce roman est écrivain depuis quelques années déjà. Avant d'être édité chez les Presses de la cité, ses premiers ouvrages étaient publiés chez l'éditeur normand : l'édition des Falaises (ou PTC)

Depuis plusieurs années, ses polars défilaient sous mes yeux, avec pour cadre, systématiquement, ma Normandie. Puis il arrive chez les Presses de la cité, où il sort "Nymphéas noirs", puis "Un Avion sans elle", je ne prends toujours pas le temps de lire un de ces romans, alors que l'envie ne manque pas. Arrive le tout dernier "Ne lâche pas ma main", et là, je me lance...pour finir avec LE roman où les personnages ne vont jamais - ou presque - en Normandie !

Cette fois-ci, le dépaysement est total, Michel Bussi nous emmène sur l'île de la Réunion. Saint-Gilles, et son hôtel, l'Alamanda. Liane Bellion quitte la piscine de l'hôtel pour se diriger dans sa chambre. Martial, son époux, veut la rejoindre, une heure plus tard. La chambre est vide, Il y a des traces de lutte, de sang...Liane a disparu. Martial devient très vite le principal suspect. Sa fille Sopha, 6 ans, réclame sa mère, tandis que la gendarmerie se concentre de plus en plus vers le crime passionnel...

Une course-poursuite s'engage dans l'île. Alors qu'il n'y a aucune trace de Liane, des corps sont découverts, tout pèse sur Martial, qui doit répondre à un rendez-vous, de l'autre côté de l'île.

Comme le hasard fait parfois bien les choses, j'ai lu ce roman ce week-end, en prenant le train pour Amsterdam, comme je vous l'ai annoncé ici. Hors, L'histoire se déroule durant le week-end de Pâques.

Ce roman est une course contre-la-montre. Chaque minute compte, et nous le ressentons au fil des apges de ce roman, qui se lit à une vitesse folle. L'auteur joue avec les nerfs, éveille une impatience. Impatience de connaître le fin mot de l'histoire, impatience à retrouver les différents personnages, laissés brutalement à la fin d'un chapitre, au profit d'autres.

C'est un roman qui se dévore, qui colle au doigt, jusqu'à ce que la dernière page se tourne. Pour ce genre de lecture, cela faisait un moment que je n'avais pas pris autant de plaisir à tenter de débusquer un coupable, à suivre avec passion le déroulé des opérations, de la fuite de Martial. Les narrateurs changent passant du père à la petite fille. La première fois, c'est déroutant, mais ça file tellement vite, qu'on s'adapte très vite.

J'ai particulièrement aimé cette impression de rapidité, de temps qui défile à toute vitesse, grâce à l'indication des heures, à chaque action, ou passage d'un personnage à un autre. Petit à petit, le passé de Martial se dévoile également, au fil de l'enquête mené par la gendarmerie. Ce livre, c'est la retranscription d'un film que nous pourrions voir à l'écran...

Les seuls petits bémols que je peux noter sur ce roman sont les quelques clichés qui collent aux métiers des forces de l'ordre : le blasé qui fume son joint en se foutant royalement d'être ou non dans les locaux de la brigade, la capitaine Purvi qui démontre son autorité de responsable de brigade, féminine, en ouvrant sa gueule à la moindre occasion...le modèle du garçon manqué est parfois lassant.

Enfin, mais c'est totalement anecdotique, l'histoire de l'origine du prénom de la petite Sofa m'a totalement passée par dessus la tête, maladroite, assez inutile... mais comme elle sort de la bouche d'un père qui n'était jamais seul avec sa fille, ceci explique peut-être cela.

Mais comme je le disais, ces détails sont tout à fait négligeable. C'est un roman qui file à la vitesse grand V, qui ne se lâche pas, et qui invite à - enfin ! - se tourner vers les autres romans de cet auteur, qui a plus d'une corde à son arc. A noter également, le voyage extraordinaire sur cette île qui m'est inconnue, avec des descriptions de paysages, mais aussi des moeurs de ce département d'Outre-mer, sa mixité, sa richesse naturelle, son quotidien...Un regard qui va bien  au-delà de celui du simple touriste. On reconnaît là la patte du géographe !

Prochaine étape : lire son précédent roman, que j'ai en poche depuis peu, et faire un tour en bibliothèque, pour retrouver ses premiers romans, qui ont ma Normandie en guise de décor.

C'est une lecture que je peux inscrire dans le cadre de mon challenge du petit bac 2013, pour "Une partie du corps" que j'ai oublié depuis le début d'année, -désolée-, et que je n'ai pas encore honoré jusque là, alors que je suis certaine d'avoir des lectures correspondant aux rubriques (promis Enna, je vérifie au plus vite !)

petit bac 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 24/04/2013 09:02

Dans ma PAL avec dédicace de l'auteur. J'ai adoré son précédent roman, un coup de coeur.

Valou076 24/04/2013 10:03

Le précédent est chez moi également, je pense le lire bientôt !

Yuko 03/04/2013 11:48


Celui-ci, vraiment, je le note ^^

Valou076 03/04/2013 18:58



Il le faut ;-)



George 02/04/2013 20:08


Je suis désolée pour les doublons, j'ai du mal à te laisser des commentaires !

Valou076 02/04/2013 20:10



pas grave, t'inquiètes, apparemment OB procède progressivement à des mises à jour, a doit compliquer le fonctionnement normal du site !



George 02/04/2013 19:28


Il a l'air bien celui-ci aussi, vais attendre qu'il sorte en poche ;) !

Valou076 02/04/2013 20:02



si tu veux je te le prêterai !



George 02/04/2013 19:25


Il a l'air bien celui-ci aussi, vais attendre qu'il sorte en poche ;) !

Valou076 02/04/2013 20:03



proposition de prêt ci-dessous ! ;-)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents