Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


"La Sainte-Raingarde", de Marie-Françoise Raillarde

Publié par Valou076 sur 4 Juillet 2012, 23:36pm

Catégories : #Le livre du mois

Il y a quelques semaines avait lieu la dernière édition de l'opération Masse Critique de Babelio. Désireuse de lire quelque chose de différent, je me suis penchée sur des romans dont je n'avais absolument pas entendu parler. Après une première sélection de quelques titres, j'ai coché celui-ci, pour son titre, qui m'a fait sourire. Il est arrivé peu de temps plus tard, pour ne rester que peu de temps sur la pile des livres à lire.

la sainte-raingarde

Quatrième de couverture :

Le 24 juin 2006, Manuel a disparu dans le Bassin d'Arcachon. Nul ne sait ce qui est arrivé à ce marin chevronné. Seul Martin connaît la vérité, mais ne peut se résoudre à faire le deuil de ce frère adulé, son double. Pourtant, un an plus tard, jour de la Saint-Jean, Alain, l'ami de toujours, et la bande des indéfectibles entourent Martin au Chalet Bleu. Ils vont fêter, comme à l'accoutumée depuis une quinzaine d'années, la Sainte-Raingarde, création de Manuel. Madeleine est là aussi, après un exil de deux ans aux Etats-Unis, Madeleine, l'ancienne compagne et seul véritable amour de Martin. Chercheront-ils à ranimer la flamme d'un amour inassouvi ? L'absence de Manuel, vrai fédérateur du groupe, révélera-t-elle la véritable personnalité de chacun ?Cet ultime rendez-vous signera-t-il la rédemption de Martin ?

Si comme moi, ce titre vous a donné l'impression d'une ambiance un petit peu ironique, avec de l'humour...et bien plantade totale, ce livre est aussi sérieux que ce résumé...et n'entrait pas vraiment dans mes envies de lecture du moment. Je ne sortais pas vraiment d'un roman joyeux (dont le billet de lecture se fait toujours attendre...gloups !).

Ce roman nous fait naviguer d'un personnage à un autre, avec en point focal, ce frère qui ne se remet pas de la disparition de Manuel, celui avec qui il partageait tout. C'est un deuil qui n'en finit pas de faire sa place dans le quotidien de Martin...Mais est-il possible de se remettre un jour de cette séparation, d'apprendre à vivre avec ?

Ce rendez-vous annuel entre copains devient ici un pélerinage, un dernier hommage en mémoire de celui qui faisait les fêtes les plus folles, celui qui avait instigué cette date comme celle célébrant la Sainte-Raingarde, grande oubliée des calendriers.

Malgré la meilleure volonté du monde, je n'ai pas accroché à ce roman, certains détails me semblaient futiles, sans grand intérêt dans le déroulement de la narration...du type : "il croque la partie tendre et moelleuse de sa pizza avant de savourer les bords croquants" et encore, ce passage peut avoir un sens dans le fil du récit...Mais vous voyez ce que je veux dire...

Si je retiens un point intéressant de ce roman, c'est l'ensemble des descriptifs concernant le Bassin d'Arcachon, les dunes, ce sable fin et l'air marin, le chalet Bleu où se retrouvent cette bande d'amis.

Quel bande d'amis ? La relation entre les différents personnages est faite de non-dits, à croire que Manuel était le seul moyen de communication entre ces différents personnages. Une fois parti, le contact est inexistant, les regards en coin et les réflexions derrière le dos...

Bref, de mauvais souvenirs en ce qui me concerne, pour les relations entre "amis", une histoire de deuil pesante durant ce récit, qui me rappelle aussi d'autres mauvais moments...difficile de prendre du recul, donc et de percevoir cette "analyse précise et pertinente des vicissitudes de l'âme humaine", tel que le disent les Editions Passiflore, que je découvre grâce à cet envoi. Je les remercie au passage, en saluant quelque chose de tout à fait anodin, mais qui fait plaisir : l'envoi avec un marque page au couleur de la couverture du roman, ainsi qu'une carte souhaitant une bonne lecture. Des différentes masses critiques que j'ai reçu, ce sont les seuls à avoir inclus ce geste à l'envoi du roman...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 29/07/2012 16:09


Des éditeurs attentionnés, quelle chance. Surtout que la couverture n'est pas mal.

Valou076 29/07/2012 17:13



La couverture est bien en effet, c'est aussi ce qui m'avait aiguillé dnas mon choix, malheureusement ma lecture n'a pas été très enthousiaste !



Aifelle 06/07/2012 06:11


Mauvaise pioche on dirait. Ma LAL te dit merci ce matin (aujourd'hui l'Armitière matin et après-midi, table ronde avec trois auteurs, et Nathalie Kuperman).

Valou076 06/07/2012 19:12



Ouh rude programme pour le porte-monnaie. Je suis rentrée ce matin de Basse-Normandie, mais j'ai su éviter l'Armitière, pour me consacrer à d'autres choses...


peut-être demain ;-)



Asphodèle 05/07/2012 18:20


Je crois que je ne vais plus participer, à chaque fois c'est une punition !^^ Pour celui-ci, le thème me plaît bien et je ne pense pas oublier ce titre !!!^^ Beau billet en tous cas... (je n'ai
toujours pas fait le mien, tant je ne sais pas comment en parler !!!)

Valou076 06/07/2012 19:11



C'est la première fois sur quatre envoi que jetombesurun livre vraiment peu attirant pour moi, au final...sinon je m'en sortais plutôt bien jusque là...



Yuko 05/07/2012 10:59


Une lecture éprouvante... Tu as raison au sujet de spetites attentions quand on nous envoie un livre, ça fait vraiment une différence :)

Valou076 06/07/2012 19:11



c'est clair ! mais bon j'étais assez vernie en ce moemnt dans mes lectures, ça ne peut pas marcher tous les jours de cette manière ...



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents