Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


"La Dame de fer" et "La Taupe" : un top et un borf...

Publié par Valou076 sur 22 Février 2012, 20:25pm

Catégories : #J'ai vu au cinéma...

 

Tout d’abord, je profite de cette publication pour remercier celles et ceux qui passent régulièrement sur mes pages, malgré mon absence plu sou moins longue. Cette fidélité manifestée par vos commentaires, vos petits cœurs sur Hellocoton me touche, car ils sont la preuve que mes mots ne sont pas vains, et arrivent à attirer l’attention des lecteurs, réguliers ou de passage.

Quittant tout de suite cet épisode émouvant, je profite d’une journée se finissant plus tôt que d’habitude pour vous présenter dans ce billet non pas un mais deux films que j’ai vu ces dernières semaines, en salle obscure.

Mes dernières sorties cinéma tournent toutes deux autour du Royaume-Uni, dans un laps de temps relativement proche de nous. Autant vous le dire de suite, ces deux sorties se distinguent, avec un film qui m’a intéressé de la première à la dernière minute, alors que l’autre a certainement été vu au mauvais moment, et dans un état de fatigue trop avancé pour pouvoir en profiter pleinement…quoique !

(J’avais un peu honte de présenter dans le même billet deux sorties, mais l’initiative de Mylitlediscoveries ces derniers jours me déculpabilise un peu.)

Le plus : La Dame de Fer

 

la-dame-de-fer.jpg


Ce film était très attendu par mon copain et moi. Les bandes-annonces étaient presque décortiquées, en attendant le jour J, le jour de la sortie ! Dans les salles dès le 15 février, le lendemain nous nous rendions dans notre cinéma, pour ENFIN voir ce film tant attendu.

Certains ont été déçu, ne ce qui me concerne, j’ai accroché d’un bout à l’autre ! Meryl Streep, comme les quelques images glanées nous le laissaient imaginer, est exceptionnelle dans ce rôle sans aucun doute difficile, prenant physiquement… Elle campe une Margaret Thatcher convaincante, déterminée dans sa volonté de redresser le Royaume-Uni d’une période troublée.

Ce film est une histoire de combats. Celui de la femme voulant entrer dans un monde dominé par les hommes, une femme qui croit en ses possibilités de changer les choses dans son pays, à cet époque,  malmené par la crise des deux chocs pétroliers. Le monde de la politique est rude, intransigeant, et d’autant plus quand il s’agit d’une femme voulant être à la tête de son parti, puis de son pays.

C’est aussi le combat d’une femme vieillissante, seule, qui a perdu son mari mais qui lui parle toujours, le voit toujours. Là où certains parlent de démence, je ne vois que le portrait d’une vieille dame qui a perdu l’homme qu’elle a aimé une majeure partie de sa vie. Et je ne peux envisager la possibilité qu’à ce stade de la vie, une femme ne se réfugie pas derrière ses souvenirs plutôt que d’affronter la réalité d’un départ sans retour.

Certaines images diffusées durant ce long-métrage sont tirées de reportages télévisés, rapprochant ainsi de cette période si troublée. Si nous n’adhérons pas à toutes les idées de cette femme politique, il n’en demeure pas moins que son cran, sa détermination en ferait pâlir plus d’un.

Ce film est-il trop axé sur la vie de l’ancienne 1er ministre, en montrant de son quotidien, ou plutôt ce que nous supposons être son quotidien ? Peut-être.

Aurais-je aimé voir plus de la vie politique de Margaret Thatcher ? Sans aucun doute.

Mon avis sur le film ? La déception n’a aucunement sa place ici, je me suis régalée avec ce film, les flashbacks étaient superbes, bien menés, un objet, une statuette ou une photo emportant la vieille dame très loin dans ses souvenirs. A l’heure de la guerre des Malouines, des attentats de l’IRA…Sans adhérer à toute sa politique, le parcours de cette femme est extraordinaire par la détermination de cette femme à faire de son pays une puissance…même si c’est au mépris des classes populaires. Le Royaume-Uni n’aurait pas eu la force de maintenant sans cette « fille d’épicier ».

 

Le moins : La Taupe

 

la-taupe.jpg


Une nouvelle fois, la bande-annonce est la cause de cette sortie ciné. Oppressante, mystérieuse, balançant le spectateur dans un retour en arrière, dans les années de la Guerre Froide, dans un temps qui nous parait si loin à présent.

Les services secrets de la Couronne britannique sont infiltrés par une taupe, un agent double qui donne des renseignements précieux à l’ennemi russe. Mais qui est cette taupe ? Si cette quête peut faire perdre la vie chez les meilleurs agents, elle doit malgré tout être menée à son terme afin de protéger ces renseignements si précieux.

Ayant vu ce film il y a un peu plus de deux semaines, en dernière séance, je ne cache pas mon comportement particulièrement passif durant la séance. Assise dans le fauteuil, à suivre une histoire complexe, laborieuse, faite de silences, de personnages principaux qui réfléchissent plus qu’ils ne parlent… Bref, je n’ai pas arrivé à accrocher, et cet ennui que je crains à l’entrée dans une salle, m’a vraiment envahi en ce qui concerne ce long-métrage.

Mauvais moment pour le voir ? Certainement. Mais ce qui domine en moi, c’est une question concernant mon comportement dans les salles obscures. Quel est mon comportement de spectatrices. Cinéphile ? Grand public ?

C’est bête de se poser ce genre de question à la sortie de la salle, mais cela fait déjà plusieurs fois qu’un film plébiscité pour sa subtilité me passe totalement au-dessus…

En tout cas voilà, si le tournage est intéressant : les plans, le jeu de certains acteurs, l’accent improbable de Colin Firth (heureusement qu’il y a les sous-titres !)…la placidité du personnage central plombe ceux qui ont déjà le poids d’une grosse journée sur les épaules. Et non, ce film là, je l’oublie déjà, au point de ne pas me souvenir d’aucun des personnages de son histoire…

 

Essai raté… en attendant mieux très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

prune 28/02/2012 08:05


J'ai trouvé La taupe très léché mais ennuyeux au possible. Et j'étais avec quelqu'un qui a complètement décroché et n'a finalement rien compris. Du coup, je ne le recommande pas !

Valou076 28/02/2012 12:27



Mon copain s'est endormi à côté de moi...je pense qu'il décrochait trèèès bien...


je n'ai pas su en faire la pub, après une séance comme celle-ci...



Sharon 23/02/2012 21:01


Je plussoie l'avie d'Aifelle : peu importe qui joue la dame de fer, je n'irai pas dans une salle de cinéma pour voir son histoire.

Valou076 24/02/2012 10:10



après chacun sa manière d'appréhender le film...



Yuko 23/02/2012 13:10


La politique et la reconstitution de grandes figures historiques est courantes ces derniers temps...Encore faut-il être à l'aise avec l'exercice. Pour la taupe, je suis quand même curieuse ^^

Valou076 23/02/2012 13:44



oui très courante...Meryl streep est douée en tout cas...


Pour la taupe, un de mes collègue a adoré, il devais être moins endormie que moi ;-)



Aifelle 23/02/2012 06:29


PS. Es-tu concernée par ce qui se passe en ce moment à PN ?

Valou076 23/02/2012 09:48



Non car nous ne sommes plus sous la gestion de Hersant... ce qui n'est pas un mal...mais ça me fait beaucoup de peine de voir la situation du PN car sans eux je n'en serai pas là aujourd'hui...ça
craint depuis un moment, mais voir autant de personnes risquer d'être sur le carreau...



Aifelle 23/02/2012 06:29


Je ne veux pas aller voir "la dame de fer", cette horrible bonne femme a fait de tels dégâts que même jouée par Meryl Streep, c'est trop pour moi .. J'ai aimé la taupe, tout en ne comprenant pas
toute l'intrigue, fort compliquée. C'est sûr qu'après une journée de travail, ce n'est peut-être pas le genre de film qu'il faut voir.

Valou076 23/02/2012 09:52


C'est pareil pour moi, des passages de l'intrigue me sont passés totalement au-dessus ! Pour La dame de fer, il est clair que des affaires ont été traitées salement entre les mines, les usines, les
grèves de la faim...c'est quelque chose que je ne saisis qu'à moitié, n'ayant jamais vraiment étudié cette période, et trop jeune pour l'avoir vu en temps réel...beaucoup de choses sont à apprendre
encore dans ce domaine en ce qui me concerne...


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents