Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


La couleur des sentiments : après le roman, le film !...

Publié par Valou076 sur 10 Novembre 2011, 09:30am

Catégories : #J'ai vu au cinéma...

...ou comment rendre encore plus bouleversant un texte déjà remarquable !

La-Couleur-Des-Sentiments.jpg

Est-il nécessaire de vous reparler de l'histoire de ce film ? Il y a quelques jours, je finissais ma lecture du roman éponyme, écrit par Kathryn Stockett et devenu, après moultes péripéties concernant sa publication (trente refus, rien que ça !), un best-seller mondial.

Pourquoi un tel engouement pour ce roman ? Je ne saurais pas le dire, de peur de minimiser l'effet de cette pépite de la littérature actuelle...

Car l'auteur touche. Par son histoire, ses personnages, sa manière de mettre en lumière le problème de la ségrégation raciale dans un Etat comme le Mississippi...Il faut bien reconnaître que cet Etat n'est pas le plus évolué...

Alors, qu'est-ce qu'une lectrice le La couleur des sentiments pense de l'adaptation cinématographique de ce roman, qui était un coup de coeur (mon avis se trouve ici)

J'ai été conquise, emportée dans cette atmosphère des sixties dans le Mississippi, par cette lutte pour défendreles droits des Noirs, traités tels des sous-hommes infectieux par les bourgeois américains.

En a peine cinq minutes, j'ai eu la confirmation de ce qui avait été dit dans différents commentaires : Tate Taylor réussit, d'une main de maître, à retranscrire sur l'écran ce qui nous bouleversait au fil des pages...J'ai la larme très difficile devant un roman...mais impossible de ne pas en avoir une ou deux roulant sur la joue lors de scène particulièrement rude...

Plus encore que dans le livre (et ce n'est pas peu dire !), j'ai été touché par un personnage secondaire, mais Ô combien bouleversant, la petite Mae Mobley, la fillette gardée par la bonne Aibileen. Celle qui a été choisie pour ce rôle était absolument adorable...et tellement triste !

Concernant les personnages principaux, à mon sens, il n'y avait aucune fausse note, de Skeeter à Aibileen, de Minny à Miss Hilly, en passant par l'exubérante Celia Foote...

C'est étonnant car, au fil de l'histoire, tout mon intérêt pour la jeune journaliste-écrivain Skeeter, bien vif au démarrage, s'atténue pour se concentrer d'autant plus sur Aibileen, la bonne de Miss Leefolt, tellement marquée par la vie, mais aussi et surtout battante face aux coups du destin, toujours à relever la tête tout en apprenant en douce à Mae Mobley combien les blancs et les noirs se ressemblent...

Tout est mis en avant dans le film :

- cette lutte de Skeeter contre les idées reçues selon lesquelles une fille doit se marier et faire des enfants le plus vite possible,

- la peur des femmes noires qui n'osent pas parler de cette vie de bonne, de ces situations frisant le manque d'humanisme, telles que cette nécessité de construire des toilettes pour Noires, dans les maisons, pour ne pas attraper leurs "maladies" en passant après elles,

- les images de Kennedy, les références à Martin Luther King et à sa lutte pacifique pour l'égalité,

- des références disséminées dans l'ensemble du roman à des romans traitant sur la vie des Noirs aux Etats-Unis : Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur (que j'aimerai beaucoup avoir !), la case de l'oncle Tom...

- les couleurs et vêtements des années 1960, ce film est un feu d'artifice de couleurs...

Ce film-livre n'est pas une fable, ce n'est pas un conte pour enfants. Il fait réfléchir, grincer des dents, gonfler cette sensation de révolte...Car comment a-t-on pu laisser tout cela traîner aussi longtemps...comment peut-on dire que les Etats-Unis sont les terres de toutes les libertés, quand on voit ce qui s'y est produit pendant si longtemps...

Une chose me désole concernant ce long-métrage : l'impression qu'il a été englouti par les nombreuses sorties explosant les box-office (Tintin, Intouchables...), et de ce fait, la sensation que malheureusement, ce film ne semble pas être apprécié à sa juste valeur;..j'espère me tromper, mais au cas où, courrez le voir avant qu'il ne soit plus à l'affiche...et prenez le temps vous aussi de vous révolter et de vous attendrir devant des personnages décidément hauts en couleur !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

azzzzzzzzzzz 02/11/2014 15:14

Super j'adore, on l'a étudié en classe puis un an après je le reregarde et il est toujours aussi émouvant et touchant !

Valou076 07/11/2014 13:10

c'est une histoire très forte !

DeL 10/11/2011 19:31



Il ne sort qu'en janvier ici en Belgique...patience...



Valou076 11/11/2011 09:30



tu as donc encore du temps devant toi...et peut-être que cette sortie ne sera pas parasitée par de gros blockbusters comme ici en France...



sophie57 10/11/2011 13:52



j'aimerais emmener ma fille de douze ans le voir, mais le film ne sera-t-il pas trop long pour elle(2H30!), et est-ce que tu penses que ça peut lui plaire?



Valou076 10/11/2011 15:29



je 'nai pas vu le temps passer, et il y a de tout, de l'humour, de la tendresse, de la détresse aussi...je pense que pour le sujet, ç&a vaut le coup...après tout dépend comment elle réagit
selon la durée et le sujet des films..;elle en a déjà vu de cette durée?



George 10/11/2011 11:15



c'est marrant (ou pas d'ailleurs!) mais je n'arrive pas à me départir d'un a priori tenace sur cette adaptation ! j'ai peur de la mièvrerie et de la tendance à en faire un fillm avant tout
émouvant... mais ce n'est peut-être qu'un méchant a priori !



Valou076 10/11/2011 15:31



c'est un à priori souvent tenace chez moi aussi mais franchement, à mon sens, tu ne risques pas de voir ce film de cette manière, il a la même essence, la même atmosphère que le livre...n'hésite
plus et cours le voir ;-)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents