Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


JURY - "Léon et Louise", d'Alex Capus

Publié par Valou076 sur 6 Décembre 2012, 08:53am

Catégories : #Rentrée littéraire 2012

Poursuivant ma découverte de la sélection de l'Armitière, et accusant un retard certain dnas la lecture de tous ces ouvrages, la sélection est difficile pour être sûre de ne pas louper ces romans qui me font le plus envie. Et Léon et Louise est arrivé entre mes mains. Pourquoi ? Parce queje n'en ai pas entendu parler, parce que je ne l'ai quasiment pas croisé ailleurs...Il était donc vierge de tous ces commentaires en cascade que l'on peut retrouver sur certaines sorties de cette rentrée littéraire (par exemple le dernier Rowling !)

Léon et louiseQuatrième de couverture :

Le jour des obsèques du grand-père, la famille est en train d'attendre le prêtre dans la cathédrâle Notre-Dame-de-Paris, lorsqu'une petite dame énergique, portant un foulard rouge, s'approche du cercueil, pose un baiser d'adieu sur le front du défunt et, en souriant malicieusement en direction de l'assistance, actionne une vieille sonnette de vélo. Dans les premières rangées, on chuchote. Est-ce vraiment cette Louise ? Elle a donc osé ?

Léon et Louise n'ont pas vingt ans lorsqu'ils se rencontrent dans un petit village français vers la fin de la Première guerre mondiale. Connus, reconnus, perdus de vue, séparés par les hasards de l'Histoire, les deux jeunes gens ne s'oublieront jamais.

Avec un sens délicat du détail et un souffle narratif puissant et élégant, Alex Capus explore les ressorts complexes de deux existences. Surgissent alors le décor et l'ambiance des différentes époques durant lesquelles nous suivons les péripéties des deux héros : la Normandie pendant la Première guerre ; Paris sous l'Occupation ; le Quai des Orfèvres et la Banque de France ; l'action du préfet de police pour cacher les archives relatives à l'immigration ; l'opération de sauvetage de l'or de la République...

En réinventant la vie secrète de son propre grand-père sur plus de quarante ans, Alex Capus signe le roman d'un amour plus fort que le tourbillon de la vie, une irrésistible épopée qui a déjà séduit un grand nombre de lecteurs à travers le monde.

A la lecture de ce résumé, je suis prise d'un doute. Et si ce roman était complètement mièvre, une sorte de Harlequin historique qui lance des louchées de bons sentiments, avec une toile de fond historique grossièrement peinte ?

Mais cette peur me faisaitoublié que c'était un des libraires de l'Armitière qui avait fait le choix, et que ce roman ne pouvait ressembler à cette trame "fantasmée". Le récit n'est fait que de rencontres fortuites, de perte et de retrouvailles. Il y a également des aspects peu exploités de ces deux conflits : le recrutement de personnel en urgences, au service de l'Etat, les hôpitaux étrangers installés en terre française pour soigner tous ces soldats blessés au front.

Il y a un clin d'oeil pourla Normande que je suis, avec la description du Tréport, de ses falaises, de son église et de sa plage...véritable surprise à la lecture de ce roman juste, tendre et très bien écrit (ou traduit !).

Le personnage de Louise est extraordinaire. Quelle femme ! Si indépendante, et si attachée, pourtant. Léon est plus difficile à cerner, en un sens, et accuse plus facilement une impression de lâcheté par rapport à celle qu'il ne fera que croiser durant sa vie.

Toute la partie sur la Seconde Guerre mondiale est également intéressante, car elle soulève des faits que je ne connaissais pas essentiellement de l'histoire, ceux évoqués dans la quatrième de couverture, à savoir le transfert de l'or français vers un endroit plus sûr, à l'approche des Allemands, mais aussi la destruction de la plupart des documents faisant un point sur l'immigration en France, et l'importance que l'Occupant y attache.

Outre le fait de lire cette histoire bien pensée, bien écrite et en même temps originale, je n'avais qu'une envie, à l'issue de ma lecture, me pencher un peu plus sur ces éléments historiques narrés ici, et démêler la romance de l'Histoire.

Vous l'aurez compris, j'ai lu ce roamn à la vitesse grand V, je le recommande pour ceux qui veulent sortir des sentiers battus en ce qui concerne les romans de la rentrée. Et même si le thème de la Seconde guerre mondiale revient ici, une nouvelle fois, il a le mérite d'être écrit différemment !

Merci l'Armitière !

Armitière

8 / 10

Rentrée littéraire 2012

10 / 14

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Joelle 07/12/2012 18:18


Je l'ai acheté ce matin, parce que la 4ème de couverture m'a donné faim, mais je n'en avais jamais entendu parler. Ton post me conforte dans mon choix. Bonne soirée.

Valou076 08/12/2012 11:28



bon week-end à toi, et bonne lecture !



Anne 06/12/2012 23:36


Je l'ai because il a été retenu par les libraires du Furet dans la REntrée littérire. Et c'est vrai que pas grand monde n'en parle...

Valou076 08/12/2012 11:28



c'est un avantage également, de ne pas trop en savoir avant de l'avoir entre ses mains



Yuko 06/12/2012 15:15


C'est vrai que le thème de la seconde guerre mondiale a souvent été traité ... Je ne me serai pas forcément penchée sur ce titre mais ton avis m'incite au contraire à prendre le temps :)

Valou076 08/12/2012 11:28



 ça vaut le coup de le découvrir, à mon sens !



Alex-mot-à-Mots 06/12/2012 10:28


Une belle découverte.

Valou076 06/12/2012 12:59



oui en effet, et dont on entend très peu parler !


 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents