Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


JURY - "Le Jour où les chiffres ont disparu", d'Olivier Dutaillis

Publié par Valou076 sur 14 Décembre 2012, 09:00am

Catégories : #Rentrée littéraire 2012

Un peu à la traîne en ce qui concerne les lectures de ce jury des lecteurs, pour ne pas changer, mais je fais des efforts ! La semaine dernière, j'ai lu, avec un bon rythme, ce roman d'Olivier Dutaillis : "Le Jour où les chiffres ont disparu".

 Le-jour-ou-les-chiffres.jpg

Quatrième de couverture :

"On se met à tout compter. A tout calculer ! C'est sournois, visqueux, ça se glisse même pendant le sommeil...Et crac ! Ca y est ! On est atteint ! C'est grave ! Très grave ! C'est ça la dictature des chiffres ! Eh bien, ça a assez duré !"

Anna, jeune virtuosen interrompt brutalement sa carrière, frappée d'un mal étrange : la mathématopathie aiguë.

Elle choisit alors de s'en prendre aux chiffres eux-mêmes, et conçoit un grand projet pour combattre cette tyrannie. Un projet pas si fou que ça.

La plume alerte et incisive d'Olivier Dutaillis nous entraîne dans un univers résolument décalé où la névrose des personnages n'est qu'un prétexte à déchiffrer l'énigme du quotidien. Un roman profondément original, tenité d'humour et de fantaisie.

 

Ce roman a été une découverte sympathique, atypique aussi. Quel est donc ce délire sur les chiffres qui disparaissent ? Et cette mathématopathie ? Il y a de quoi halluciner, si on prend le sujet au sérieux, mais les réflexions menées, au gré du récit, autour du personnage d’Hannah sont à la fois surprenantes, et objet d’interrogations.

La jeune femme pète un boulon, tout simplement. Un jour, elle panique alors qu’elle doit entamer un solo de flûte traversière, interrompant la répétition d’un orchestre symphonique. Dans sa tête, il n’y a plus de mélodie, plus de virtuosité, mais des rythmes chiffrés, entêtants, éreintants, et ne se finissant jamais ; Mais quel est donc ce mal du chiffre.

Le récit tourne atour donc de cette jeune femme, sous le regard et les interprétations d’un psychiatre qui la prend en charge le jour où elle craque vraiment pour de bon. Ce dernier élabore le diagnostic rapidement : les chiffres la rendent malade, et lui font perdre tout contrôle, alors qu’elle a perdu elle-même le contrôle sur eux. D’où vient ce traumatisme ? Quand elle enlève sa prof de maths, qu’elle avait eu au lycée, il est clair qu’elle a perdu la tête, selon la police. Qu’en est-il en ce qui concerne la médecine ?

Ce récit est une sorte de plaidoyer contre la dictature du chiffre, des codes barres, des numéros de sécurité sociale, de carte d’identité… Alors qu’Hannah semble incontrôlable, elle expose ce mal qui l’indispose, en démontrant qu’il concerne tout le monde : la vie de chacun n’est plus qu’une question de chiffres. Il n’y a plus de barrières contre le fichage de l’individu, ce dernier s’enferme lui-même en se donnant un numéro.

Quelle est la part d’opinion personnelle de l’auteur ? Je ne peux croire, à l’issue de cette lecture, qu’il ne partage pas lui-même l’opinion de cette femme qui, dans le fond, déplore le système actuel…  Serait-ce mentir que de dire que nous pensons la même chose ? Sans aller à l’extrême comme dans ce récit, qui ne manque pas d’humour, n’avons-nous jamais râlé, à la rédaction de documents, de devoir toujours ajouter les numéros de sécu, de carte grise, de compte-client, de carte de fidélité et j’en passe…

Ce nouveau roman lu dans le cadre du jury des lecteurs de l’Armitière était encore une belle découverte, avec un sujet original et intéressant. Le choix du narrateur était judicieux, les personnages principaux sympathiques, et originaux. Sans être un coup de cœur, cet ouvrage a le mérite de nous faire un peu réfléchir à notre quotidien…de numéro !

Cette lecture est une participation supplémentaire au challenge de la rentrée littéraire, et la possibilité de faire une première rencontre avec un auteur que je ne connaissais pas encore.

Armitière

Notation oblige, même si l’exercice n’est pas aisé, je donnerai un 7/10 à Olivier Dutaillis et à ce « Jour où les chiffres ont disparu ».

Rentrée littéraire 2012

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 15/12/2012 19:33


Pour un roman sur les chiffres, il fallait bien lui donenr une note.

Valou076 20/12/2012 17:18



en effet. Quoique... ça contredis le plaidoyer du personnage principal !



herisson08 14/12/2012 21:53


Marrant de noter un tel livre ;) J'ai beaucoup aimé pour ma part!

Valou076 20/12/2012 17:18



oui, en y réfléchissant bien, c'est presque déplacé !



DENIS 14/12/2012 15:58


je connais l'armitière à Rouen et Yvetôt, est-ce ici qu'il y a un jury des lecteurs?


 


sinon livre à découvrir

Valou076 14/12/2012 16:23



C'est l'armitière de Rouen qui organise ce jury, il se termine le 16 janvier je crois... il y avait une sélection de douze livres de al rentrée littéraire à lire, à partir du mois de novembre, si
je me souviens bien !



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents