Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


JURY : "Le Jeu des ombres", de Louise Erdrich

Publié par Valou076 sur 15 Novembre 2012, 08:49am

Catégories : #Rentrée littéraire 2012

Le prix des lecteurs de la livrairie l'Armitière semble attirer les foules, et il est difficile de suivre son ordre de lecture pré-établi à la découverte de la sélection de l'année.

C'est ainsi que je me suis retrouvée avec "Le Jeu des ombres", de Louise Erdrich, en guise de troisième lecture pour ce prix.

Le-jeu-des-ombres.jpgIrene se rend compte que Gil, son mari, lit son journal intime, qu'elle cachait dans un classeur de vieux relevés de compte. Pour elle, c'est une trahison et, dès lors, la relation de confiance s'effrite, et l'ombre plane doucement sur ce couple qui se déchire. Elle décide alors d'écrire un autre journal, le vrai, cahé dans un coffre bancaire, et de poursuivre le premier, en y préparant une vengeance terrible pour le couple.

La lecture de ce livre est particulièrement pesante. Le récit est comme une descente aux enfers pour ces deux personnes, unies par le mariage, la famille (ils ont trois enfants), leurs origines (ils ont du sang indien dans les veines), et l'univers de la peinture. Tous deux se rencontrent lorsqu'elle devient modèle pour lui. De cette collaboration artistique nait une relation fougueuse, avant de s'installer dans une vie commune. Gil est reconnu pour ce perpétuel travail autour de l'image de sa femme. Ses tableaux se succèdent (America 1, 2, 3...)

Mais Irene est-elle vraiment heureuse ? La position de cette femme me laisse un peu songeuse. Que veut-elle, avant de découvrir la "profanation" de son journal. Était-elle heureuse avant ? Ces questions ne sont pas très joyeuses, mais révèlent parfaitement cette ambiance lourde, usante. Les enfants voient leurs parents se déchirer, les chiens eux-mêmes semblent flairer le mauvais présage. L'un des enfants prépare des sacs de survie pour partir en vue d'une catastrophe, mais quelle catastrophe ?

Je découvre la plume de Louise Erdrich avec ce roman qui, sans être un coup de coeur, m'a plu pour son écriture, pour cette expression des sentiments si dure à sortir.

Bémol. L'évocation des journaux intimes, celui qui est lu, et celui qui est caché. Pièce maîtresse du récit d'après la 4e de couverture (toujours la 4e de couverture !), ils ne sont au final que le déclencheur des "hostilités", mais non des pièces de récit omniprésentes. Je m'attendais à plus de journal, peut-être le caractère voyeur qui ressort.

Je peux souligner enfin, sans en dire les raison, une fin surprenante, qui justifie notamment mes hésitations, parfois, en ce qui concerne le narrateur.

C'est un roman intéressant donc, notamment pour ses évocations sur les populations indiennes aux Etats-Unis, actuellement, et la part des traditions dans des peuples parqués en réserves, ou ayant perdu leurs pratiques pour se fondre dans la masse. Quel est le poids de ce passé ancestral dans le quotidien de ses familles, dont le métissage ne cache pas les traits de leurs origines. L'appartenance à l'une de ces familles est importante encore dans l'esprit des personnages de ce roman.

Troisième sélectionné lu, donc, avec intérêt, sans être une grande révélation à la lecture. Il donne plutôt envie d'en lire plus sur le patrimoine et la mémoire des Indiens d'Amérique.

Un livre que je note 7/10.

Armitière

Rentrée littéraire 2012

9e participation

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

credits processing 30/04/2014 13:12

I have been searching in the internet to get details about the book titled “The Game of Shadows” by Louise Erdrich. The book deals with great subjects I think. It tells a lot about relationships and their values. I really want to have a copy of the book. Thanks.

Yuko 19/11/2012 10:14


Pourquoi pas mais sans grande grande conviction...

Valou076 19/11/2012 12:24



je ne sais pas s'il serait arrivé dans mes mains sans ce jury des lecteurs !



Titine 16/11/2012 14:04


Je suis comme toi, je n'ai pas encore découvert Louise Erdrich. Jevoulais commencer par celui-ci mais une amie fan de l'auteur m'a dit qu'il valait mieux commencer par un autre roman. Ton avis
quelque peu mitigé me confirme son idée.

Valou076 19/11/2012 12:26



pas vraiment mitigé...je ne la connaissais pas du tout avant, je vais regarder plus tard les sujets de ses autres romans, et, qui sait, en tenter un second !



Alex-Mot-à-Mots 15/11/2012 20:13


Ce roman-ci de cette auteure a l'air intéressant.

Valou076 19/11/2012 12:26



assez oui, il parait que les autres sont encore mieux !



Anne 15/11/2012 18:58


Je l'ai aussi dans la PAL depuis le Festival America. Apparemment, d'autres romans de Louise Erdrich sont plus représentatifs de son univers ? (quoique, écrivant cela, je nelui reconnais pas le
droit à changer de genre, c'st pas bien !)

Valou076 19/11/2012 12:27



Il parait, mais elle était encore totalement inconnue pour moi avant d'avoir ce roman entre mes mains !



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents