Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


Jury des lecteurs...

Publié par Valou076 sur 29 Mars 2011, 09:29am

Catégories : #littérature

...deuxième candidat: Fugue d'Anne Delaflotte Mehdevi, éditions Gaïa, 327p.

Fugue-Anne-Delaflotte-Mehdevi.jpgMadeleine s'enfuit de l'école le jour de la rentrée. Sa mère, folle d'angoisse, crie son nom le long de la rivière. L'enfant est saine et sauve, mais Clothilde y perd la voix. Sa voix du quotidien, sa voix de mère, de fille, d'amie et d'amante lui fait désormais défaut. 

Clothilde consulte, se refuse aux traitements, se heurte à l'incompréhension de tous. Et, contre toute attente, prend des cours de chant. La voix chantée de Clothilde est belle, sublime même. Passionnée de musique depuis l'enfance, comment pourrait-elle se détourner de ce talent qui affleure?

Un portrait de femme d'une tonalité bouleversante. 

L'auteur de cet ouvrage a un parcours pour le moins atypique, et je tenais à vous le présenter. Née à Auxerre en 1967, Anne Delaflotte Mehdevi a suivi des études de droit international et diplomatique, pratiquée du piano et le chant lyrique. Depuis 1993, elle vit à Prague où elle exerce le métier de relieur, parallèlement à son travail d'écrivain. Il s'agit ici de son second roman, le premier étant sorti chez Gaïa en 2008, La relieuse du gué.

La fugue 'est pas celle que l'on croit lorsque ce livre tombe entre nos mains. Trois pages tournées et déjà la mère a retrouvé sa fille et perdue sa voix. C'est une fugue musicale, une évasion dans le monde harmonique de ces airs qui nous entrainent vers un autre monde. Clothilde, le jour de la fugue de sa fille, voit ses derniers enfants fuir l'âge de la petite enfance pour passer à celui des écoliers, qui s'en vont toute la journée, cartable sur le dos, vidant ainsi la majeure partie de ses journées de toute activité. Son mari pilote de ligne est souvent absent, et sa vie est comme bouleversée devant un tel changement. Que faire à présent? 

Lorsqu'elle retrouve sa fille, elle vit, sans s'en rendre compte, un bouleversement sans précédent dans son quotidien, et doit apprendre à communiquer par un autre intermédiaire que sa voix. Son envie de retrouver ses facultés vocales sans avoir recours à des injections qui n'ont un effet que provisoire, et son inscription à des corus de chant, ne suscitent pas l'approbation de son entourage, son mari ne communique plus, son amie a la sensation d'avoir perdu celle avec qui elle bavardait pendant des heures, son père ne supporte pas la souffrance qu'elle s'inflige, et ses quatre enfants risquent d'un moment à l'autre de se lasser de ce silence.

Clothilde retrouve à ce moment une ouverture vers un monde auquel elle s'était fermée lors d'évolution de sa vie, la musique. Et utilise cet univers pour passer à une nouvelle étape de sa vie de femme, de mère. 

Le thème majeur de ce roman, à mon sens, c'est cette volonté du l'héroïne de surmonter l'épreuve qu'elle vit par le biais de la musique. La musique prend vie et l'aide à vivre. Plus que quelque chose que l'on entend, on l'écoute et on la ressent en nous, même en tant que lecteur. Anne Delaflotte Mehdevi propose ainsi à toute personne ayant son livre entre les mains, à réfléchir ux autres moyens de communiquer avec nos proches, en allant au-delà de la parole. Le regard envoie nos messages. Un baiser, une main sur l'épaule ou un échange musical font de même. 

Bien plus que le premier ouvrage en lice pour le prix des lecteurs, organisée par ma librairie, cet ouvrage m'a permis de passer de bons moments de lecture, par la douceur de son écriture, en accord avec sa thématique musicale. J'ajouterai même que lire ce livre m'a aidé, de manière infime mais non négligeable, à surmonter un évènement dramatique survenu dans ma famille il y a quelques jours. Si tourner quelques pages peut aider à surmonter un peu sa peine, celui-ci m'y a aidé. 

"Pourquoi une fugue? A cause des liens qu'elle tisse:

"Morceau de musique dans lequel différentes parties se suivent, se succèdent, se poursuivent tour à tour, en répétant le même sujet d'aprèsdes règles établies. On parle de sujet, contre-sujets, réponse, ces différentes parties se répondant de sorte que l'oreille les reconaisse toujours."

On a dit que l'"art de la Fugue" était de la musique pour les yeux, tant la mécanique était belle, tant elle était constante à décliner les mondes du possibleautour du thème introduit dès le premier contrepoint. Clothilde refermait, par la fugue de Bach, la parenthèse que les photographies d'un temps passé avait laissée, béante.", citation p. 275-276

challenge le tour du monde

France

challenge-Des-notes-et-des-mots-2

Commenter cet article

Anne 21/06/2011 18:56



Toujours pas lu... mais ce sera dans les deux ans qui viennent, bien sûr ! C'est noté dans le récap' !



Valou076 21/06/2011 21:16



oki merci au passage je te redonne le lien de High Fidelity...http://lesquotidiennesdeval.over-blog.com/article-l-humour-a-l-anglaise-63568073.html et voilà, à
très vite. bisous. valou



Anne 29/03/2011 20:18



Je l'ai depuis quelques mois mais pas encore lu ! Je vais inventer aussi un petit challenge, je crois, où il pourra servir. Mais surtout je voulais te dire toute ma sympathie face à l'événement
douloureux que tu évoques. J'aime que ce livre en particulier, sur lequel j'ai déjà lu de beaux avis, t'ait aidée un peu à traverser...



Valou076 29/03/2011 21:40



merci beaucoup, le fait d'arriver à s'évader le temps de quelques pages est très salvateur face à pareille période...


j'ai hâte de voir ton challenge à venir...je me suis abonnée à ta newsletter pour ne pas le rater ;-)


moi je suis partie pour faire doublon catégorie littérature irlandaise contemporaine...waouh!



Anne 29/03/2011 18:29



J'avais déjà repéré ce livre et ton article confirme que c'est un roman dont je dois surveiller la sortie en poche ; j'ai un peu le temps !!



Valou076 29/03/2011 21:38



tu verras à l'occasion combien cette lecture est douce...j'aime beaucoup quand, par moment, les récits lus ne sont que des histoires du quotidien, des choses que l'on peut vivre, sans cascades ni
criminels...l'histoire de la vie de tout un chacun...



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents