Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


Et si on partait à Barcelone...

Publié par Valou076 sur 16 Novembre 2010, 23:08pm

Catégories : #littérature

...en suivant la route de Carlos Ruiz ZAFON et de L'ombre du vent.

PB170098.JPG

Je suis particulièrement pénible en ce qui concerne le choix d'un roman à acheter. Au-delà du fait de savoir quelle histoire m'intéresse, reste à acheter le livre et choisir celui qui n'aura pas un micro-millimètre de griffure...Ce roman, j'ai mis plusieurs mois avant de me décider à l'acheter. Un jour, dans une librairie de ma ville d'enfance, je me prends à feuilleter l'ouvrage, d'aller aux premières lignes du récit, comme ça, instinctivement...pour émerger quelques minutes et quelques pages plus tard. J'avais été happé par le récit, dès les premières lignes. Et ce fut ainsi jusqu'à la dernière page (je suis quand même sortie entre temps de la librairie!).

Derrière le bandeau rouge on peut voir inscrit un commentaire de Lire:

"Si vous avez le malheur de lire les trois premières pages de ce roman, vous n'avez aucune chance de lui échapper."

Tout était dit. Avec Daniel Sempere, le narrateur, vous suivez les rues sombres du Barcelone d'après-guerre, vous trempez dans de sombres intrigues, vous choisirez avec lui cet ouvrage L'ombre du vent qu'il sortira du Cimetière des livres oubliés, lieu où chaque livre rare ou déprécié finit son aventure pour ne pas disparaître totalement. Vous y retrouverez même la Mort, personnage angoissant suivant dans un râle le jeune Daniel qui ne semble pas évaluer combien le péril est grand.

L'ombre du vent est à la fois une de mes dernières lectures mais aussi l'une des meilleures. Le final m'a même value quelques aller-retours en bus et métro, je n'ose évaluer le nombre de stations que j'ai pu rater à vouloir lire absolument la dernière ligne du récit. L'ouvrage en photo est le mien, La couverture usée, ce sont les multiples voyages dans mon sac qui l'ont rendue comme telle, mais pour moi c'est le signe d'un livre apprécié, et encore, le mot est faible.

Enfin, si vous voulez vous retrouver dans le Barcelone des années 1950 et tenter de retrouver le Cimetière des Livres Oubliés, je peux vous conseiller Promenade dans la Barcelone de l'ombre du vent par Sabine BURGER, Nelleke GEEL et Alexander SCHWARTZ, le Livre de Poche.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents