Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


Tout ce qui est solide se dissout dans l'air, de Darragh McKeon - rentrée littéraire 2015

Publié par Valou076 sur 26 Octobre 2015, 22:37pm

Catégories : #rentréelittéraire2015

Tout ce qui est solide se dissout dans l'air, de Darragh McKeon - rentrée littéraire 2015

L'année 1986 est une de ces années qui restera dans les mémoires de nombreuses personnes en France. Pourquoi ? Parce que c'est mon année de naissance, tout simplement !
Bon plus sérieusement, mon "talent" n'étant pas encore reconnu (lequel ?), l'année 1986 reste plutôt à l'esprit des gens comme celle d'une des pires catastrophes environnementale : l'explosion à la centrale nucléaire de Tchernobyl.
C'est le thème choisi par l'auteur irlandais Darragh McKeon, pour son premier roman. Dans cette histoire, différents personnages se succèdent, sans savoir que le destin les fera peut-être se croiser. Sans savoir quel drame est alors sur le point de se jouer. Il y a le jeune prodige de 9 ans, virtuose au piano, mais maltraité par les enfants de son âge. Il y a le chirurgien renommé, qui excelle dans sa profession tout en se torturant sur cette histoire brisée avec sa promise. Il y a aussi une dissidente qui essaie de rentrer dans les rangs, dans une usine automobile, pour se faire un maigre revenu, et tentant de faire oublier son passé. Et enfin, il y a ce jeune homme qui attend le petit matin pour partir à la chasse, pour la première fois, avec son père.
Le ciel a une couleur étrange, alors que ce cernier sort de chez lui. Et une chose étrange arrive à ses vaches qu'il connait si bien.
Une sorte de silence commence à peser, des non-dits, des interrogations latentes. puis une sorte de fébrilité semble sortir de cette enveloppe cotonneuse qui neutralise tout bruit. Que c'est-il passé ? Pourquoi des villages entiers doivent se vider de leurs habitants ? Pourquoi les hommes sont-ils séparés des femmes ?

Tout ce qui est solide se dissout dans l'air, de Darragh McKeon - rentrée littéraire 2015

Le fait que ce soit un premier roman, le fait que ce soit un Irlandais, que ce soit mon premier roman sur le thème de Tchernobyl, de me dire que tout et rien n'a encore été dit sur cette catastrophe... Tout ça fait que je n'ai pas su/pu résister des semaines avant de prendre ce roman au titre à la fois terrible et poétique : Tout ce qui est solide se dissout dans l'air.
Ma question principale était avant tout : comment cette situation a-t-elle été prise en main ? Comment on a pu s'occuper de la population voisine à la centrale nucléaire ? Pour moi, ce roman devait m'apporter des réponses, m'éclaircir la voie de la compréhension...
Et tout est devenu flou ! Tout est devenu plus sombre encore. Comment j'ai pu oublier le fait que cela se passait en Union soviétique... défaillante, mais toujours présente? Avec ses contrôles de l'information, ses irrépressibles envies de puissance, de montrer combien elle est parfaite par rapport aux pays occidentaux.

Une première partie fataliste

Et puis les pages tournent, passant d'un personnage à l'autre, entre ceux qui sont à Moscou, sans vraiment savoir ce qui se passe, et ceux qui voient l'horreur se dévoiler dans ces lieux où ils ont toujours vécus. Les animaux de compagnie décimés, les hommes envoyés pour éteindre l'incendie de la centrale nucléaire, à mains nus, arracher les arbres, les enterrer dans du plastique, effacer toute trace de vie humaine, et donc toute envie de revenir vivre dans ses terres, perdues à jamais.
Dans cet ouvrage, la première partie est édifiante. Tout le côté dramatique de la situation nous tombe petit à petit sur la figure, les premiers malades, les effets étranges qui apparaissent petit à petit dans l'organisme de chacun, sans compter la désorganisation complète du plan de sauvetage. Vous comprenez, rien de grave ne peut se produire dans la grande Union soviétique !
La vie de l'ouvrière dans l'usine d'assemblage automobile ne m'a pas autant accroché que tout ce qui concernait directement la vie des riverains de la centrale, de ces réfugiés dont personne ne veut et qui se retrouvent parqués sommairement dans des camps 'ça vous dit quelque chose ?)...

Le tout avec une écriture fluide, construite et efficace, qui nous fait voyager à travers les arcanes d'une affaire sans précédent, qui bouleverser l'Europe entière.
Une première partie efficace, une deuxième un peu poussive, parfois, mais un ensemble qui remue, qui émeut, et qui fait craindre le pire sur toutes ces autres centrales vieillissantes qui jalonnent notre pays, sans savoir quelle solution permettra de s'en sortir sans dommage.

Oui, c'est un livre qui m'a remué car, même si au fond c'est un roman, il y a suffisamment d'éléments qui permettent de jeter un regard critique sur ce que l'on vit aujourd'hui, et ce que l'on risque demain.

Et vous, l'avez-vous lu ?

Commenter cet article

gg 28/11/2015 20:04

tu me le prêtes ???

Valou076 29/11/2015 17:24

Quand tu veux ;)

Alex-Mot-à-Mots 01/11/2015 16:20

Je ne l'ai pas lu, mais tu me donnes fortement envie de le lire.

Valou076 04/11/2015 21:37

Contente de t'avoir convertie... ^^

Kathel 27/10/2015 07:06

Lu et aimé aussi... terrible mais beau !

Valou076 30/10/2015 10:03

J'ai beaucoup aimé son écriture. Il m'a permis de mieux saisir les conséquences de cette catastrophe, sans avoir recours aux excès.

Aifelle 27/10/2015 06:18

Je l'ai réservé à la bibliothèque !

Valou076 30/10/2015 10:02

Je suis curieuse de voir ton avis sur ce roman.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents