Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


Les Ombres du palais, de Karine Lébert

Publié par Valou076 sur 9 Mai 2014, 12:40pm

Catégories : #littérature, #service presse

Les Ombres du palais, de Karine Lébert

Venise. Un rêve devenu réalité il y a quelques mois déjà, en y passant quatre jours en décembre.
Karine Lébert est une auteur française dont j’ai croisé les ouvrages, à plusieurs reprises, chez France Loisirs. Sans jamais me décider à faire le premier pas… Puis, il y a quelques semaines, j’apprenais qu’elle était de passage au Salon du livre se déroulant sur mon lieu de travail. J’en avais alors profité pour préparer une interview, que vous pouvez retrouver ici.
A l’issue de ce rendez-vous j’ai reçu de la part des éditions De Borée son tout dernier roman, sorti début avril, dans la collection Terre de femmes. Et comment ne pas résister, quand ce roman m’emmène au cœur de Venise.
Alice est mariée, et mère de deux enfants. Ecrivain, elle apprend un jour qu’elle est la seule héritière d’une vieille dame italienne, devenant ainsi propriétaire d’un palais Renaissance au cœur de cité des Doges. Cette annonce est suivie, quelques jours plus tard, par une révélation : son mari la trompe depuis des mois avec une autre. Elle décide alors de profiter de cette nouvelle vie de femme divorcée, pour s’installer dans la belle ville de Venise.
L’histoire se déroule très vite, en alternant les chapitres sur Alice et sa nouvelle vie, et d’autres autour d’une jeune fille vivant au XIVe siècle à Venise. Elle n’est autre que la fille d’un riche marchand propriétaire du palais dont hérite Alice, quelques siècles plus tard.
Karine Lébert exploite un sujet intéressant, enthousiasmant même, tant le décor ne peut que faire rêver.

Les Ombres du palais, de Karine Lébert

De ce roman, je retiens plus particulièrement l’histoire de la jeune Alicia, son périple, le déroulé de sa vie qui, petit à petit, permet de mieux comprendre l’hérédité entre la défunte du XXIe siècle et son héritière. L’histoire d’Alice est plus classique, traditionnelle. Je reconnais même que j’avais parfois l’impression que cette histoire était cousue de fil blanc.
Je regrette ne pas en avoir plus vu de Venise également. Décor du roman, cette ville aurait peut-être méritée d’être plus mise en valeur… mais bon, cela tient plus de l’exigence personnelle…
La surprise n’est pas de mise dans ce roman, certains détails auraient mérités d’être développés, mieux mis en valeur, mais je ne vais pas pour autant dire que ce n’était pas un mauvais moment de lecture. Au contraire, je dirais plutôt que c’est un livre sans prétention, qui permet de passer un moment agréable, avec un livre à la main. Un roman qui pourrait être idéal en période de vacances, par exemple.
Merci aux éditions De Borée, ainsi qu’à Karine Lébert, pour cette découverte.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents