Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


Les Jacarandas de Téhéran, de Sahar Delijani

Publié par Valou076 sur 25 Avril 2014, 07:00am

Catégories : #littérature, #service presse

Les Jacarandas de Téhéran, de Sahar Delijani

Attention, ce roman est un bijou, et il ne vous laissera pas indifférent, soyez-en sûrs !

Les Jacarandas de Téhéran est un livre qui m'a été très sympathiquement suggéré par la responsable des services presse de chez Albin Michel. Un roman qui ne s'oublie pas, me disait-on alors.

Et aussi, le premier roman de la très belle Sahar Delijani, Iranienne d'origine, et qui vit désormais à Turin, avec son époux. Cet auteur de 31 ans est née en Iran, dans la prison d'Evin, à Téhéran. Ses parents avaient tous deux été arrêtés pour leur activisme contre le régime en place, dans le début des années 1980.

Ce roman s'appuie sur cette naissance bouleversante, pour parler des enfants de la révolution, de celles et ceux qui sont nés en prison, qui ont vu leurs parents se faire arrêter devant leurs yeux, de ceux qui n'ont jamais revu leur père, leur mère...

Le roman présente différents enfants, à tour de rôle. Dans un premier temps vient Neda, qui nous apparaît le jour même de sa naissance, alors que sa mère est traînée d'un hôpital à l'autre, subissant même un interrogatoire alors qu'elle subit des contractions douloureuses.

Vient ensuite Omid, petit enfant de trois ans qui voit ses parents dissidents embarqués, à leur tour. Ces enfants attendront le retour de leurs parents chez leur grand-mère, à l'ombre du jacaranda, arbre aux fleurs bleues-violettes absolument superbe, embaumant de son parfum un quotidien difficile, baignant dans la répression, le doute, et la crainte de voir revenir ces "frères" de la répression, d'entendre claquer dans la rue leurs sandales en plastique...

Les Jacarandas de Téhéran, de Sahar Delijani

Je vous le rappelle ici, je ne suis pas une passionnée de l'Orient, j'écoute l'actu et, à ma grande honte, j'oublie très vite, je passe à autre chose. C'est si loin, si différent... Bref, aucune excuse n'est bonne à prendre, de toute façon...

Et puis arrive ce livre entre mes mains. Déjà l'année dernière, la découverte d'un roman de Samar Yazbek (réfugiée syrienne) m'avait permis de voir autre chose, de découvrir un peu de l'indentité d'une nation, par le roman.

Avec Sahar Delijani, la lecture de ce roman est devenue addictive en seulement quelques pages. Suivre cette femme prête à accoucher, traînée dans les escaliers de l'hôpital, forcée de marcher malgré les contractions... j'avais peur pour elle, et je voulais tout savoir, très vite. Ce phénomène, cette envie s'est poursuivie au fil des personnages, passant d'un parent à l'autre, puis leurs enfants, dans l'attente.

C'est une de ces pages tragiques de l'histoire de l'Iran qui s'ouvre devant nos yeux, présentant des générations sacrifiées, des blessures qui ne demeurent pas seulement propres aux victimes directes du régime, mais aussi à toutes celles et ceux qui ont vécu ça depuis leur jeune âge, où en protégeant les leurs, sans savoir s'il reverront leurs enfants un jour.

Sahar Delijani livre ici un ouvrage poignant, qui permet de jeter un autre regard sur ce pays, son passé, mais aussi son avenir. J'ai été littéralement bluffé par la capacité de ce roman d'accrocher son lecteur, pour tout lui montrer, ne pas lui faire perdre une miette de ce qu'ont vécu les Iraniens, des années 1980, date des premières arrestations de masse présentées ici, et 2011, à l'heure où le peuple redescendait dans les rues, parents et enfants s'y retrouvant pour faire une voix commune.

Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ce livre, et il fera partie de ceux que je vais conseiller autour de moi, sans aucun doute.

Je vous joins ci-dessous le lien d'une interview de l'auteur, qui présente son travail d'écriture, autour des Jacarandas de Téhéran.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Louise 06/05/2014 23:02

Comme Aspho un titre qui parle de Jacaranda ça me transporte + ton enthousiasme :)

Valou076 07/05/2014 10:36

Super... double argument donc pour que tu le lises ;-)

Asphodèle 30/04/2014 12:00

J'ai connu les jacarandas quand je vivais au Maroc, enfant et c'était un vrai bonheur ! Ce titre m'a accrochée pour ça ! Je le note dare-dare !!! :)

Valou076 30/04/2014 12:07

j'espère que tu auras bientôt l'occasion de lire ce roman ;-)
j'ai vu des photos de jacarandas, et j'ai halluciné en voyant combien c'était magnifique !

Delphine 25/04/2014 14:26

Je note ce livre !

Valou076 25/04/2014 14:27

Super ! ;-)

Parisianne 25/04/2014 12:58

Ton enthousiasme est communicatif, je note ce roman. Merci
Belle fin de semaine
Anne

Valou076 25/04/2014 14:25

Bonne fin de semaine à toi aussi ! j'aimerai faire lire ce livre à plein de monde, ça amplifie mon enthousiasme ;-)

Alex-Mot-à-Mots 25/04/2014 11:23

Bon, bon, d'accord, je le note !

Valou076 25/04/2014 14:25

tu ne le regretteras pas !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents