Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Quotidiennes de Val

Les Quotidiennes de Val

... c'est l'histoire d'une lectrice, d'une fille se promenant, allant au cinéma, poussant parfois ses coups de gueule,ou dévoilant ses coups de coeur...Pour au final, partager ce qui anime le quotidien...


"Le Joueur d'échecs", de Stefan Zweig

Publié par Valou076 sur 15 Mai 2013, 23:06pm

Catégories : #littérature

Le Joueur d'échecs, de Stefan Zweig, Le Livre de poche, 128 pages, 3 euros

Le Joueur d'échecs, de Stefan Zweig, Le Livre de poche, 128 pages, 3 euros

Il y a quelques jours, je découvrais avec beaucoup de plaisir une bande dessinée consacrée à la fin de vie de cet écrivain autrichien ( chronique à retrouver ici !)

L'envie de lire un roman de cet auteur est très vite apparue, et mon choix s'est orienté vers ce petit livre, d'une centaine de pages. Il s'avère que mon choix s'est arrêté sur le dernier roman de Stefan Zweig, publié à titre posthume.

Le narrateur embarque à bord d'un navire prenant la mer pour l'Argentine. Nous sommes en pleine guerre,. C'est un Autrichien qui fuit le nazisme sévissant en Europe, ne pouvant vivre plus longtemps dans ce monde qui a tant changé. Arrivant à bord, il apprend que le navire accueille une personnalité de taille : le champion du monde en titre en jeu d'échecs, Czentowitz. Les "on-dit" le présente comme un joueur sans pareil, mais aussi comme un homme sans intelligence, ni discussion...les écheccs sont le seul moyen d'expression de cet homme. L'Autrichien veut alors en savoir plus, mais le seul moyen d'approcher ce joueur, c'est de lui proposer de faire une partie d'échecs ! Alors que les parties sont rondement menées par le champion, balayant toute tactique des adversaires de ce dernier, un homme vient prêter main forte aux amateurs, parant plusieurs coups à l'avance ! Mais qui est ce Mr B. ?

C'est un roman qui met en avant plusieurs parcours, plusieurs personnages. Si certains formats courts ne plaisent pas, par manque de descriptifs, ou de développement, je me suis rappelée ici combien Stefan Zweig est un auteur de génie. Cet homme savait faire apparaître des sentiments, de l'histoire, de l'info...

Ce récit m'a également donné l'impression que l'auteur y mêlait de sa vie personnelle, s'inspirant de cet exil qui lui pèse pour donner de la consistance à son narrateur, le transformant finalement en lui-même.

La mise en abîme avec le récit de Mr B., son attirance pour les échecs, et les souffrances subies lors d'une séquestration par les forces allemandes, est impressionnante.

Bref, j'ai été bluffé par cet ouvrage, qui m'a vraiment charmée par sa qualité d'écriture, son récit si prenant... Alors que nous voyons Mr B. progresser doucement vers la folie, je ressentais comme une pression, un stress, face à cette descente aux enfers.

Une découverte qui me donne envie de poursuivre encore ces rencontres avec Zweig, ses romans, mais aussi les auteurs de référence, les "classiques", car, une nouvelle fois, une déception de taille a été ressentie lors de la lecture d'un roman venant de sortir...Parfois, je me demande comment des auteurs peuvent montrer tant d'arrogance, en "pondant" des livres suintants de suffisance...

En tout cas, pour ce roman, je suis conquise, et je compte bien ne pas m'arrêter là avec Zweig.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Elodie 25/06/2014 15:01

Je viens tout juste de l'acheter, en me disant que quand même il fallait que je découvre cet auteur, au vue de ton billet sur 24h de la vie d'une femme je suis contente de commencer par le joueur d'échec!

Valou076 25/06/2014 15:47

Le Joueur d'échecs est très bon... tu as aussi le très connu "Lettre d'une inconnue", qui est très émouvant ! (je l'avais emprunté en bibliothèque, mais il faut que je me l'achète !)

L'or des chambres, l'or rouge 22/05/2013 13:52

De cet auteur j'ai juste lu "24 heures de la vie d'une femme" et j'avais beaucoup aimé... Celui ci devrait être le prochain, le sujet me tente terriblement (tiens, tiens il y a du changement par ici, j'aime beaucoup ta nouvelle présentation :0) Moi aussi j'ai changé mais j'ai carrément changé de plate forme (tu t'en sors avec la nouvelle administration over blog ??) et je suis sur Wordpress, je te donne ma nouvelle adresse :
http://lorouge.wordpress.com
Je t'y invite, bises

Valou076 22/05/2013 15:09

"24 heures..." m'intéresse beaucoup également ! il faudrait que je me le procure prochainement.
Oui le changement s'est fait il y a un mois environ. Après quelques difficultés de compréhension, je me débrouille pas trop mal. Il y a certaines choses que j'aimerai revoir car ça fait un peu friche, mais je n'ai pas encore eu le temps de gérer ça ! j'espère trouver un moment sur un jour de repos, un de ces quatre ! je pars m'abonner de suite à ton nouveau blog, et découvrir sa nouvelle mise en forme. a bientôt ! bises !

yuko 22/05/2013 10:41

Je garde un très très bon souvenir de ce livre lu il ya maintenant quelques années ! j'avais été fascinée par la plume de Zweig :)

Valou076 22/05/2013 15:06

je suis fascinée également, il faut que je prenne quelques autres livres chez moi, pour en avoir à portée de main...c'est très pratique ces petits formats !

ogressedeparis 18/05/2013 00:17

J'adore la finesse de l'écriture de Zweig. Ce qui me fascine aussi c'est qu'en peu de pages (ces romans sont souvent courts) il arrive à donner une vraie profondeur psychologique à ses personnages

Valou076 19/05/2013 11:33

c'est vrai que c'est extraordinaire de voir tant de richesses dans de si courts romans...à méditer pour certains auteurs qui se trainent sans arriver à faire ressentir beaucoup de choses !

Miss Alfie 16/05/2013 19:58

Bon, c'est décidé, je le sors bientôt de la pile...
Roman en partie réel ? Dans la BD, on le voit, à bord du bateau de l'exil, jouer aux échecs avec un homme...

Valou076 17/05/2013 00:22

oui, j'ai remarqué aussi ce parallèle... je pense qu'il s'inspire de sa situation d'exil, déjà pour parler de son narrateur qui part pour l'Argentine, après, peut-être qu'il avait un champion sur son bateau ;-)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents